Attaque terroriste de Sidi Bouzid : 3 Gardes nationaux tués, des civils blessés, un terroriste tué et un autre blessé

0

Attaque terroriste de Sidi Bouzid – le porte-parole du ministère de la Défense, lieutenant-colonel Belhassen Oueslati revient sur l’intervention de l’armée dans l’attaque terroriste de ce matin 15 juin 2015 à Sidi Bouzid.

BELHSAN-OUESLATI-

Les unités militaires se sont déplacées vers le poste de la garde nationale, théâtre des échanges de coups de feu entre les terroristes et les unités de la garde nationale.

Un avion a d’abord survolé l’endroit et a constaté la présence de deux éléments terroristes. l’un d’eux était sur le toit du poste de la garde nationale et a tenté de prendre la fuite, mais il a été rattrapé par un militaire. Ce dernier a été légèrement blessé à la jambe par une cartouche sortie de l’arme du terroriste.

Le commandant de l’unité militaire a tiré sur le terroriste en question, au moment où il se relevait, ce dernier grièvement blessé  est actuellement à l’hôpital.

Le deuxième élément terroriste a tiré sur le blindé militaire, la riposte ne s’est pas faite attendre et il a été abattu.

Le porte-parole du ministère de la Défense a déclaré que l’opération de ratissage continue et que cette attaque n’a aucune incidence sur le bon déroulement des examens de la neuvième année.

La porte-parole du ministère de la Défense nationale Belahssen Oueslati a précisé lundi 15 juin 2015 que l’armée  et les unités sécuritaires sont capables de protéger le pays et ces dernières l’ont déjà prouvé à plusieurs reprises  et peuvent faire face à n’importe quel danger.

 Identités des trois martyrs de la Garde nationale

De son côté, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Aroui, a dévoilé l’identité des trois martyrs de la Garde nationale, tués ce matin dans une attaque terroriste à Sidi Bouzid.martyrs-garde-nationale-600

Il s’agit du :

– Lieutenant Romdhane Khadhraoui (directeur du poste de la Garde nationale d’El Hichria), né le 11 avril 1967 et originaire de Kasserine

  • – Capitaine Monôom Gharsalli, né le 20 septembre 1983 et originaire de Kasserine
  • – Sergent Aymen Masoudi, né le 5 avril 1989 et originaire de Gafsa

Par ailleurs, M. Aroui a indiqué que les terroristes appartenaient à la brigade de Okba Ibn Nafâa, précisant que les services du Ministère de l’Intérieur sont en train d’effectuer leur identification.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here