Affaire des paris truqués : Issam Tej écope de 3 mois de prison avec sursis et d’une amende de 20.000 euros

0

France (Justice) – Issam Tej, l’international joueur tunisien de Handball exerçant à  Montpellier  a écopé, lundi à Paris, de trois mois de prison avec sursis et d’une amende de 20 mille euros (environ 45.mille dinars) pour son implication dans l’affaire de pari truqué sur le match de championnat français de handball entre Cesson-Rennes et Montpellier le 12 mai 2012.

Plusieurs joueurs ont également été sanctionnés, dont l’international français évoluant au FC Barcelone Nicola Karabatic (qui a écopé de trois mois de prison avec sursis et d’une amende de 30.000 euros), son frère Luka (trois mois de prison avec sursis et une amende de 20.000 euros) et leurs compagnes Géraldine Pillet et Jeny Priez (une amende de 7500 euros chacune).

L’investigation dans cette affaire a démarré en mai 2012 quand les forces de l’ordre avaient arrêté les suspects après la défaite surprise de Montpellier, champion de France et l’une des
meilleures équipes européennes, face à Cesson-Rennes, dernier du classement.

Les joueurs ont été suspectés d’avoir misé sur le résultat de cette rencontre. IssamTej et quatre autres joueurs de Montpellier avait été suspendus avant de demander la levée du contrôle judiciaire devant la cour d’appel.

La ligue française de handball avait également décidé de suspendre IssamTej, MladenBojinovic, Dragan Gajic, Samuel Honrubia, Luka Karabatic, Nicola Karabatic et PrimuzBroust 6 matches, avant que le magistrat d’appel, relevant de la Fédération française de handball, ne décide d’annuler la suspension contre le trio Nicola Karabatic, Dragan Gajic et Issam Tej.

A noter que le Tunisien Wissem Hmam, ancien joueur de Montpellier, a également été suspecté avant d’être relâché sans poursuites.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here