Airbus et son incroyable projet de « taxi volant autonome » du futur, c’est fou …mais réalisable

0
  • Pour faire face aux bouchons lors des heures de pointe dans les grandes villes, Airbus Helicopters travaille sur un concept de taxi volant autonome. Son nom : CityAirbus.
  • Plus de 25 milliards d'euros. Voilà ce que coûteront, chaque année, les bouchons en France d'ici à 2030 selon une étude rédigée par le Center for Economics & Business Research datant de 2014. Pour le Royaume-Uni, la facture devrait même monter à 29 milliards d'euros.
  • Il s’agit d’un réseau de taxis volants autonomes dont les premiers essais sont prévus pour 2017.
  • Airbus en dit encore assez peu sur CityAirbus. Mais il semblerait que l'utilisateur pourra réserver une place dans ce "taxi volant" via une application et diviser également la note avec les autres passagers à bord, de sorte que, in fine, le prix revienne plus ou moins à celui d'une course de taxi actuel.

Tunisie-Tribune (taxis volants autonomes) – À l’heure où les constructeurs automobiles et les géants de la technologie se planchent sur les véhicules autonomes, Airbus pense aux taxis volants autonomes pour éviter les bouchons aux heures de pointe.

Comme l’indique Airbus, d’ici 2030, 60% de la population vivra dans des villes, 10% de plus qu’aujourd’hui. Cette croissance de population urbaine va causer de plus en plus de problèmes en termes de trafic et les heures de pointe seront de plus en plus intolérables pour les automobilistes. C’est sur ce constat que le géant de l’aéronautique souhaite développer les taxis autonomes volants. Un projet ambitieux, baptisé « Vahana », qui semble tout droit sorti des films d’anticipation.

- Airbus-et-son-incroyable-projet-de-taxi-volant-autonome-du-futur-c’est-fou-mais-réalisable-0

Airbus veut créer des drones de transports de personnes

À l’heure actuelle, il est difficile de penser qu’un tel projet est réalisable, mais le numéro 2 de l’industrie aéronautique le prend très au sérieux et évoque même les premiers tests dès 2017. D’après les plans d’Airbus, les utilisateurs se rendraient dans des héliports, nommés « zenHub » disséminés dans différentes parties de la ville pour aborder leur drone taxi (« zenHop ») qui les transporterait alors jusqu’à leur destination. En outre les bagages des clients seraient transportés séparément par l’intermédiaire d’un service de livraison nommé « zenLuggage » et bien sûr les drones taxis embarqueraient toute la technologie nécessaire pour être à l’épreuve des hackers.

Le prix des courses reviendrait sensiblement au même qu’avec un taxi classique indique Airbus, le transport étant collectif, les clients se partageraient le coût du voyage.

Un projet très sérieux

Airbus est loin d’être une compagnie fantasque et le groupe prend son projet de drones taxis très au sérieux. Il serait d’ailleurs totalement réaliste selon Rodin Lyasoff, un ingénieur du constructeur aéronautique européen, qui indiquait que « la plupart des technologies nécessaires, comme les batteries, les moteurs et autres systèmes électroniques de communication ou de navigation, sont déjà là».

- enders-tom-thomas-Airbus-et-son-incroyable-projet-de-taxi-volant-autonome-du-futur-c’est-fou-mais-réalisable

Tom Enders, le patron d’Airbus se montrait également très confiant dans « Forum » : « Je ne suis pas un fan de Star Wars mais il n’est pas fou de penser qu’un jour nos grandes villes auront des voitures volantes qui circuleront dans les airs. Ainsi, dans un futur proche, nous utiliserons nos smartphones pour réserver une place dans des taxis volants complètement autonomes et qui atterriront juste devant notre porte d’entrée. Et tout ça sans pilote » a-t-il ainsi déclaré.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here