42e Réunion annuelle de la Banque islamique de Développement (BID) sur le thème de l’autonomisation des jeunes

0
  • BID : Adapter l'éducation aux exigences du marché du travail 

Tunisie-Tribune (BID) – d'intenses préparatifs sont en cours en prévision de la 42e Réunion annuelle du Groupe de la Banque islamique de développement (BID) qui se tiendra du 14 au 18 mai 2017 à Djeddah (Arabie Saoudite) sur le thème : " L'autonomisation économique des jeunes ". Plus de 2000 participations sont attendus à cet évènement. 

La réunion annuelle offre l'occasion d'examiner les voies et moyens d'aider les 57 pays membres du Groupe à adapter l'éducation aux exigences du marché du travail. En marge de cette rencontre, il est prévu les 15 et 16 mai à l'hôtel Hilton de Djeddah un Sommet des jeunes visant à leur ouvrir des perspectives et à renforcer leur engagement dans le développement socio-économique. Parmi les participants figureront de hauts fonctionnaires, des acteurs influents et des groupes de jeunes issus des états membres, spécialisés dans diverses disciplines.

Selon  Dr Abdul Hakim Elwaer, porte-parole de la BID, " le développement humain inclusif est un élément clé de notre cadre stratégique décennal, et cette 42e  Réunion annuelle sur le thème de " l'autonomisation économique des jeunes " nous offre l'occasion d'atteindre cet objectif, notamment grâce au partage d'expériences et des meilleures pratiques en matière d'éducation, mais aussi au renforcement des partenariats avec le secteur privé sur l'autonomisation des jeunes ".

Dr Abdul Hakim Elwaer d'ajouter : " la réunion annuelle offre aux décideurs de nos pays membres une large plateforme de discussion des défis et opportunités liés à l'éducation ainsi que du développement des compétences ; ils pourront aussi recommander des stratégies permettant aux jeunes qui ont les compétences techniques requises, de faire face aux exigences du marché du travail en ce 21e siècle.

Dans son Rapport 2016 sur " L'avenir de l'emploi ", le Forum économique mondial souligne que dans beaucoup de pays les métiers ou spécialisations les plus recherchés n'existaient pas il y a 10 ou même 5 ans, et que le rythme des changements va s'accélérer et ne s'arrêtera pas ; selon le rapport, 65% des élèves qui vont à l'école primaire aujourd'hui auront des emplois nouveaux qui n'existent pas encore.

Conformément au thème de la réunion annuelle, la BID entend tracer la voie vers l'autonomisation des jeunes dans ses pays membres, par le biais d'ateliers et d'évènements phares et sous la direction d'experts de haut niveau du secteur public, du secteur privé, du secteur universitaire et de la société civile.

La réunion annuelle offre aux jeunes des pays membres l'occasion de participer aux ateliers et autres évènements, aux côtés de ces experts.

En plus de l'éducation axée sur la carrière, des sessions seront consacrées à d'importants sujets d'actualité comme les médias sociaux, la santé des jeunes, l'entrepreneuriat agricole et la finance islamique.

Au cours des 43 dernières années, la BID a largement contribué au développement de l'éducation dans de nombreux pays. Récemment, elle s'est encore illustrée avec   la création d'un institut de recherche et d'études médicales à Jakarta (Indonésie), le financement d'initiatives liées à l'éducation au Sénégal et en Somalie, l'installation d'équipements électroniques pédagogiques pour 2 millions d'enfants en Syrie et la participation à la reconstruction d'écoles au Togo et au Tadjikistan.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here