Près de 17 milliards de dinars, entre dons et prêts, sur le point d’être accordés à la Tunisie

0

Tunisie-Tribune – La Tunisie va bénéficier de prêts et de dons à hauteur de 5,5 milliards d’euros, soit 16,9 milliards de dinars, de la part de huit institutions financières et de développement. C’est ce qui ressort de la visite de Johannes Hahn, Commissaire européen à la Politique européenne de voisinage et aux Négociations d’élargissement.

Johannes Hahn a évoqué l’octroi de ces fonds lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 12 juillet 2018. Selon lui, les institutions européennes verseront, en deuxième tranche, trois milliards d’euros pour la réalisation de projets d’investissements, en cas de concrétisation des réformes déjà adoptées par la Tunisie.

7,7 milliards de dinars programmés pour 2018-2019

Les institutions financières et de développement sont l’Agence française de développement (AFD), la Banque africaine de développement (BAD), la Banque européenne d’investissement (BEI), la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD), la Banque mondiale (BM), le Fonds monétaire international (FMI), la KFW, et la Société financière internationale (SFI).

Elles verseront les trois milliards d’euros restants (9,2 milliards de dinars) pour la réalisation de projets d’investissements, en cas de concrétisation des réformes déjà adoptées par la Tunisie.

Au total, elles accorderont à la Tunisie 5,5 milliards d’euros, dont 2,5 milliards d’euros (7,7 milliards de dinars) programmés pour l’année 2018/2019 qui seront octroyés sous formes de dons et de prêts.

 La Tunisie n’a plus de temps à perdre »…

Evoquant la visite qu’il effectue actuellement à la tête d’une délégation de huit institutions financières et de développement, Johannes Hahn a réaffirmé que l’objectif est de soutenir le processus de transition économique en Tunisie et de démontrer que ces institutions poursuivront leurs activités dans le pays.

« La Tunisie n’a plus de temps à perdre. Elle est appelée à aller de l’avant et à poursuivre le processus de réformes, afin de garantir un avenir meilleur pour sa population, notamment les jeunes » a souligné le responsable.

Le Vice-président de la BERD, en charge des politiques et des partenariats Pierre Heilbronn, a été clair. Le décaissement des 5,5 milliards d’euros dépendra de l’évolution de la conjoncture économique tunisienne, outre la concrétisation des réformes engagées par le pays.

«Nous avons examiné avec les responsables tunisiens le dossier des réformes dans le secteur des énergies renouvelables, outre le climat des affaires et le développement du partenariat public/privé (PPP) dans le secteur de financement des infrastructures», a-t-il indiqué.

Accélérer le processus de réformes

Il a, dans ce contexte, annoncé, que la BERD, en partenariat avec la SFI et le gouvernement tunisien organisera, en septembre 2018 à Tunis, une conférence internationale sur le PPP pour examiner, à court terme, les projets qui pourraient être financés dans le cadre du PPP.

« Notre message est clair, plus la Tunisie parvient à accélérer le processus de réformes, plus il y aura des projets qui attireront les financements accordés par les bailleurs fonds« , a encore affirmé Heilbronn dont les propos ont été rapportés par l’Agence TAP.

La délégation, conduite par Johannes Hahn, a eu des rencontres avec le président de la République, le Chef du gouvernement, le président de l’Assemblée des représentants du peuple et les opérateurs économiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here