Selon les Stats de l’IATA, le ralentissement de la Croissance du Fret Aérien, sur les marchés mondiaux, se poursuit en juin

0
  • Au niveau de la Croissance du Fret Aérien, le pessimisme est de mise chez les transporteurs d’Afrique. La demande de transport de fret aérien a diminué de 8,5 % en juin. La capacité a aussi diminué de 1,4%.

Tunisie-Tribune (Croissance du Fret Aérien) –  L’Association du transport aérien international (IATA) a publié, ce 8 août 2018 à Genève, ses statistiques sur les marchés mondiaux de fret aérien, qui indiquent que la demande, mesurée en tonnes-kilomètres de marchandises (FTK), a augmenté de 2,7 % en juin 2018, comparativement à la même période l’an dernier. Cela indique une poursuite du ralentissement amorcé plus tôt en 2018. La croissance au premier semestre de 2018 s’établit à 4,7 %, soit moins de la moitié de la croissance observée en 2017.

La capacité du fret, mesurée en tonnes-kilomètres de marchandises disponibles (AFTK), a augmenté de 4,1 % en juin 2018. Depuis mars, la croissance de la capacité dépasse celle de la demande.

Les 3 principaux facteurs de ralentissement de la Croissance du Fret Aérien:

  • Le cycle de reconstitution des stocks, durant lequel les entreprises reconstituent rapidement leurs stocks pour répondre à la demande, s’est achevé au début de 2018. Il y a eu une chute marquée des volumes de fret aérien à partir de mars.
  • Nous constatons maintenant un ralentissement structurel des conditions commerciales mondiales, comme l’indique la baisse de l’indice des directeurs des achats (PMI), à son niveau le plus bas depuis 2016. Les carnets de commandes d’exportations des entreprises manufacturières sont devenus négatifs en Chine, au Japon et aux États-Unis.
  • L’interdiction de vol temporaire de la flotte de la Nippon Cargo Airlines dans la deuxième moitié de juin a exagéré le ralentissement en diminuant de 0,5 point de pourcentage la croissance de juin.
Alexandre de Juniac, chief executive officer of Air France-KLM Group, speaks during an interview in New York, U.S., on Tuesday, March 4, 2014. De Juniac said last week that Europe’s biggest airline expects a « more bullish » economic environment will help an earnings recovery driven by cost cuts this year. Photographer: Scott Eells/Bloomberg *** Local Caption *** Alexandre de Juniac

« Le fret aérien demeure une entreprise difficile et les risques s’accumulent. Nous prévoyons encore une croissance d’environ 4 % pour l’année. Mais la détérioration du commerce mondial représente une réelle préoccupation. Alors que le fret aérien est en quelque sorte à l’abri de l’augmentation actuelle des barrières tarifaires, une escalade des tensions commerciales entraînant un rapatriement de la production et une consolidation des chaînes d’approvisionnement mondiales modifieraient les prévisions de façon importante, et pour le pire. Les guerres commerciales ne font jamais de gagnant. Les gouvernements doivent se souvenir que la prospérité vient de la stimulation du commerce, et non des barrières économiques », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.  

Détails des marchés de fret aérien – Juin 2018

Note : les taux de croissance de l’industrie et des régions sont basés sur des échantillons constants de compagnies aériennes comportant les données déclarées et des estimations pour les observations manquantes. Le trafic des compagnies aériennes est distribué en fonction de la région d’enregistrement du transporteur. Il ne doit pas être considéré comme étant le trafic régional. Les statistiques antérieures sont sujettes à révision.

Résultats régionaux

Toutes les régions, à l’exception de l’Afrique, signalent en juin 2018 une augmentation des volumes de fret d’une année sur l’autre, mais la croissance lente en Asie-Pacifique, qui représente près de 37 % de tout le marché du fret, a tiré le taux de croissance mondial vers le bas.

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une croissance de la demande de seulement 1,5 % en juin 2018, par rapport à la même période en 2017. La capacité a augmenté de 5,2 %. La croissance du fret international dans la région a chuté à 1,1 %, un creux sur 17 mois, bien que cela reflète en partie des comparaisons avec les forts résultats de juin 2017. Pour les six premiers mois de 2018, le nombre de FTK a augmenté de 4,6 % en glissement annuel, et les volumes de fret devraient montrer une croissance annuelle de 3 ou 4 %.

Les transporteurs d’Europe affichent une augmentation de 3,3 % des volumes de fret en juin 2018. La capacité a augmenté de 5,4 %. La croissance est affectée par un ralentissement des commandes d’exportations. Les goulots d’engorgement de la chaîne d’approvisionnement, souvent dégagés par le fret aérien, se sont aussi relâchés. Pour la première partie de 2018, la région a connu une croissance de 4,1 % en glissement annuel.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont vu leurs volumes de fret aérien augmenter de 3,8 % en juin 2018, par rapport à la même période l’an dernier. La croissance des FTK internationaux était de 5,9 %, ce qui fait de la région le marché le plus performant pour la première fois en deux ans. La force du dollar et la croissance robuste de l’économie américaine stimulent les expéditions entrantes. La capacité a augmenté de 3,4 %. La croissance au premier semestre de 2018 était de 5,3 %, surpassée uniquement par la croissance exceptionnelle de l’Amérique latine.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré en juin une croissance de 3,8 % des volumes de fret. C’était une amélioration comparativement au résultat de 2,7 % enregistré en mai, mais ce taux demeure bien inférieur à la moyenne sur cinq ans de 9,5 %. La capacité a augmenté de 4,5 %. La croissance au premier semestre de 2018 était de 4,3 % en glissement annuel, et on s’attend à ce que la croissance des volumes demeure modeste au cours des prochains mois.

Les transporteurs d’Amérique latine affichent une croissance de la demande de 5,9 % en juin 2018, poursuivant la récente tendance qui leur procure les augmentations les plus importantes parmi toutes les régions. De façon inhabituelle, la capacité a diminué de 5,7 %. La reprise de la demande de transport de fret international (5,2 %) a ralenti par rapport au mois dernier, mais la tendance demeure bien au-dessus de la moyenne sur cinq ans (1,6 %). La croissance des six premiers mois de 2018 était de 10,1 %, ce qui constitue aisément le meilleur résultat parmi toutes les régions.

Chez les transporteurs d’Afrique, la demande de transport de fret aérien a diminué de 8,5 % en juin 2018, en glissement annuel. La capacité a aussi diminué de 1,4 %. Il est difficile d’être positif devant la situation actuelle en Afrique. Le nombre de FTK internationaux a subi la diminution la plus rapide en près de neuf ans (-8,6 %). Bien que le taux de croissance d’une année sur l’autre soit de 3,0 % pour la première moitié de 2018, le nombre désaisonnalisé de FTK suit une tendance à la baisse selon un taux annualisé de près de 20 % durant les six derniers mois, et les conditions de la demande sont faibles dans tous les principaux marchés vers et en provenance du continent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here