Tunisie 2018 (à fin juillet) : hausse des exportations +23,3% (Merci huile d’olive) ! Mais les importations crèvent le plafond avec +20,8%

0

Tunisie-Tribune –  l’Institut national de la statistique (INS) vient de faire la lumière sur les excellents résultats des exportations tunisiennes qui ont ont fait un bond de +23,3% au cours des sept premiers mois de l’année 2018, contre 15,9% durant la même période en 2017.  Merci huile d’olive !

En valeur, les exportations ont atteint les 23,580 milliards de dinars, contre 19,129 milliards de dinars durant la même période en 2017.

De bons résultats à l’export bien cassés par l’importation (+20,8%)

Pour leur part, les importations ont maintenu un rythme de croissance important, enregistrant une hausse de 20,8% contre 18,8% durant les sept mois de l’année 2017, pour une valeur de 33,527 milliards de dinars, contre 27,757 milliards de dinars durant la même période en 2017.

Suite à cette évolution au niveau des exportations (+23,3%) et des importations (+20,8%), le solde commercial s’établit à 9,946 milliards de dinars contre 8,628 milliards de dinars durant la même période en 2017. Le taux de couverture a enregistré une amélioration de 1,4 point par rapport au sept mois de l’année 2017 pour s’établir respectivement à des taux de 70,3% et 68,9%.

Le régime off shore toujours en forme…

La répartition des échanges par régime dénote une accélération du rythme de croissance des exportations sous le régime off shore. En effet, les exportations ont enregistré une hausse de 19,3% contre +16,4% durant la même période en 2017.

Les importations ont enregistré sous ce régime une hausse de 24,9% contre +17,5% durant la même période en 2017.

Sous le régime général, les exportations ont enregistré une hausse importante de 35,1% contre +14,4% durant la même période en 2017. De même, les importations enregistrent une hausse de 18,8% contre +19,5% durant la même période en 2017.

La quasi-totalité des secteurs concernés…

L’augmentation observée au niveau de l’exportation (+23,3%) durant les sept mois de l’année 2018 concerne la majorité des secteurs.

En effet, le secteur de l’agriculture et des industries agroalimentaires a enregistré un accroissement de 67,6% suite à l’augmentation de nos ventes des huiles d’olives (1,472 milliard de dinars contre 490 millions de dinars, MDT) et les dattes (496,4 MDT contre 360,7 MDT), le secteur des industries manufacturières de 28,0%, le secteur textile et habillement et cuirs de 21, le secteur des industries mécaniques et électriques de 17,3% et le secteur de l’énergie de 9,3%.

En revanche, les exportations du secteur mines, phosphates et dérivés demeurent en baisse avec un taux de 4,8%.

La hausse des importations de 20,8% est due essentiellement à l’évolution de tous les secteurs. Ainsi l’énergie a enregistré une hausse de 37,8%, les matières premières et demi produits de 23,9%, les biens d’équipement de 18,4%, le secteur des mines, phosphates et dérivés de 11,1% et le secteur des produits agricoles et alimentaires de base de 7,4%.

Balance commerciale déficitaire de 9,946 milliards de dinars

La répartition géographique montre que Les exportations tunisiennes vers l’union européenne (73,0% du total des exportations) ont augmenté de 19,4%.

Cette évolution est expliquée par la hausse de nos exportations vers certains partenaires européens, tels que l’Espagne de 63,9%, l’Allemagne de 26,6% et la France de 17,7%.

D’autre part, nos ventes sont en diminution vers d’autres pays européens notamment avec la Royaume-Uni de 25,9%.

Avec les pays arabes, les exportations ont augmenté avec l’Egypte de 38,5%, le Maroc de 34,4% et la Libye de 26,7%, mais on baissé de 9,1% avec l’Algérie.

Pour les importations, les échanges commerciaux des biens avec l’union européenne (54,9% du total des importations) ont enregistré une hausse de 22,2% pour s’établir à 18,400 milliards de dinars. Les importations ont augmenté de 26,2% avec la Belgique, de 20,4% avec l’Italie et de 20,5% avec la France.

Le solde de la balance commerciale est en conséquence déficitaire de 9,946 milliards de dinars suite au déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-3,045 milliards de dinars), l’Italie (-1,553 milliard de dinars), la Turquie (-1,210 milliard de dinars), l’Algérie (-750 millions de dinars) et la Russie (-747 millions de dinars).

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédant avec d’autres pays, principalement avec la France, premier partenaire de la Tunisie, de 1,942 milliard de dinars, la Libye de 527,8 millions de dinars, et le Maroc de 222,6 millions de dinars.

Le déficit de la balance commerciale hors énergie se réduit à 6,708 milliards de dinars.

En effet, le déficit de la balance énergétique s’établie à 3,238 milliards de dinars (32,6% du total du déficit) contre 2,123 milliards de dinars durant la même période en 2017.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here