Projet PRIDE : «faire face à la radicalisation des jeunes via des formations et échanges de jeunes Tuniso-franco- allemands»

0

Tunisie-Tribune (face à la radicalisation des jeunes) – Afin de réussir une prévention primaire de la radicalisation violente des jeunes dans le cadre des échanges internationaux de jeunes, une mise en place d’un projet de partenariat stratégique intitulé PRIDE s’est imposé. Ce projet PRIDE est piloté par les trois partenaires ;

  • le Club Culturel Ali Belhouane (Tunisie),
  • la Fondation INFA (France)
  • et IKAB- Bildungswerk (Allemagne),

et ce, en coopération avec des structures expertes dans le domaine de la prévention de la radicalisation – ALIFS (France), CAREP (Tunisie) et UFUQ (Allemagne), afin de promouvoir les projets d’échange international de jeunes, dans lesquels les participants développent leurs valeurs démocratiques et leurs compétences de citoyenneté active, comme un format de prévention primaire pertinent.

Le projet PRIDE qui s’étale jusqu’à Mars 2020, a pour objectif, au sein du réseau de partenaires, de promouvoir les valeurs démocratiques et la citoyenneté active de TOUTES et TOUS les jeunes afin de prévenir leur radicalisation violente par le biais du dialogue interculturel et des projets d’échanges internationaux de jeunes, soutenir les professionnel.le.s du travail jeunesse (travailleur.euse.s sociaux.ales, enseignant.e.s, formateur.rice.s) dans le développement de leurs compétences autour de la prévention de la radicalisation violente et de développer la qualité de  travail de séminaire en se formant sur le sujet de la radicalisation, en testant de nouveaux outils technologiques et en développant des outils pédagogiques innovants qui comporte une Applikation web pédagogique, une Plateforme d’apprentissage en ligne et un guide pédagogique.

En effet, la radicalisation violente des jeunes est un sujet de société préoccupant dans les trois pays de  réseau de coopération – Allemagne, France et Tunisie.

Elle se retrouve dans les actes physiques ainsi que dans des discours haineux et des attaques verbales sur les réseaux sociaux.

Dans ce contexte, le secteur jeunesse a un rôle primordial à jouer puisqu’il est en contact direct avec une grande diversité de jeunes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here