Air France-KLM : les Néerlandais portent leurs parts à 14 % et détiennent désormais presque autant d’actions que la France (14,3 %)

0
  • Désormais, le capital d’Air France-KLM se répartit entre l’État français (14,3 %), l’État néerlandais (14 %), Delta Air Lines (8,8 %), China Airlines (8,8 %),
  • les employés (3,9 %), 0,3 % en autocontrôle, le reste étant aux mains d’actionnaires non identifiés.
  • Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire reçoit ce vendredi son homologue néerlandais Wopke Hoekstra pour exiger des « éclaircissements » sur la prise de participation surprise
  • Et ce, dans un climat de crispation aigu entre les deux pays.

Aéro-News (Air France-KLM) Les Néerlandais, qui ont affirmé mercredi avoir achevé leur opération de rachat, détiennent désormais presque autant de parts que la France.

Le feuilleton continue et son scénario ne devrait pas ravir l’État français. L’incursion « inattendue » de l’État néerlandais au sein du capital du groupe aérien Air France-KLM a provoqué la stupéfaction en France : Emmanuel Macron a réclamé à La Haye des clarifications sur cette décision considérée comme « inamicale » à Paris. La Haye a d’abord dévoilé mardi avoir pris une participation de 12,68 % dans Air France-KLM, puis précisé mercredi soir avoir atteint son objectif en montant jusqu’à 14 % du capital, soit une part équivalente à celle de l’État français (14,3 %), et s’arrêter là.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here