La Déclaration de Tunis appelle les chefs d’Etat et de Gouvernement du Maghreb et du Sahel à prendre en considération l’engagement des Maires en faveur du vivre ensemble en harmonie

0

Tunisie-Tribune (l’engagement des Maires) – La Déclaration de Tunis appelle les chefs d’Etat et de Gouvernement du Maghreb et du Sahel à prendre en considération l’engagement des Maires en faveur du vivre ensemble en harmoni.

Les Maires et les représentants des villes du Maghreb et du Sahel ont convenu de s’organiser en réseau régional durable afin de renforcer leurs capacités d’intervention pour assurer un meilleur vivre ensemble en harmonie au service d’un développement économique local partagé.

Réunis à Tunis les 14 et 15 octobre 2019 dans le cadre de la conférence sur le thème «Villes, mise à l’emploi des jeunes, pour un mieux vivre ensemble en harmonie », ils ont décidé également de partager régulièrement leurs expériences en matière de mise en œuvre d’outils de partenariats entre les différents acteurs locaux.

Les participants à cette conférence internationale organisée par la municipalité de Tunis en collaboration avec la Fédération nationale des villes tunisiennes (FNVT) et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis (CCIT) et l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) avec le soutien de la Commission européenne se sont engagés dans la Déclaration de Tunis. Elaborée au terme des travaux de cette conférence qui s’est poursuivie pendant deux jours, cette Déclaration prévoit de faciliter la participation des représentants des chambres de commerce, du secteur privé et des réseaux associatifs à tous les niveaux de prises de décisions concernant le développement local.

Ils se sont mis d’accord d’œuvrer pour plus de transparence dans la conduite de leurs actions en faveur d’un meilleur vivre ensemble en harmonie à travers l’insertion des jeunes pour garantir le développement global et solidaire de leurs villes respectives.

Dans la déclaration de Tunis dont la lecture a été faite par la Maire de la Ville de Tunis, Mme Souad Abderrahim, les Maires et les représentants des villes du Maghreb et du Sahel appellent l’ensemble des chefs d’Etat et de Gouvernement de la région à prendre en considération l’engagement des Maires en faveur du vivre ensemble en harmonie et à apporter un soutien nécessaire :

· à l’implication accrue des villes dans l’élaboration des stratégies visant à instaurer une dynamique de paix dans les territoires,

· aux initiatives législatives et réglementaires qu’ils susciteront, notamment dans le cadre des processus de décentralisation, afin de permettre aux collectivités locales d’être plus réactives en disposant de plus d’autonomie pour mettre en œuvre des solutions innovantes en matière d’intégration sociale, notamment celle des jeunes,

· au développement d’un cadre de formation adapté aux acteurs locaux afin de dynamiser les politiques sociales, économiques et financières des territoires en lien avec la mise en place de stratégies efficaces de concertation et de vivre ensemble en harmonie.

Mme Souad Abderrahim a rappelé, lors de la clôture des travaux de cette conférence, que les recommandations inscrites dans la déclaration de Tunis sont inspirées des liens culturels, historiques, géographiques qui rapprochent les Maires et les représentants des villes du Maghreb et du Sahel, ainsi que des défis économiques, sociaux, environnementaux auxquels ils doivent faire face.

De son côté, M. Taieb Baccouche, secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe (UMA), a félicité, à cette occasion, les organisateurs de cette conférence la qualifiant parmi « les plus réussies » qui ont traité ce sujet.Les thèmes abordés lors de cette conférence, a-t-il souligné, ont créé une dynamique entre les représentants des municipalités, des établissements publics, du secteur privé et de la société civile et ont donné l’opportunité d’échanger beaucoup d’expériences réussies ce qui incite à aller de l’avant dans ce domaine.

De son côté le ministre tunisien des Affaires locales et de l’Environnement M. Mokhtar Hammami a mis l’accent sur l’importance de la consécration de la démocratie participative qui insiste sur le rôle du citoyen en tant qu’associé à la gestion des affaires publiques et à la vie collective.

Le ministre a, par ailleurs, relevé la nécessité d’appuyer les programmes destinés aux jeunes dans nos villes sur la participation à la vie publique de manière à garantir l’insertion de la jeunesse dans la vie locale pour plus de vivre ensemble en harmonie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here