Deux vrais leaders actifs, voire Ghannouchi et Karoui dans des transactions avancées pour l’intérêt du pays, selon Oussama Khelifi

0

Tunisie-Tribune (Ghannouchi et Karoui) – Le , Oussama Khelifi dirigeant au sein du parti Qalb Tounès a admis,  vendredi, qu’il n’y a pas de transaction abouties entre le mouvement Ennahdha et le parti Au Cœur de la Tunisie. Il n’y a que deux leaders, Rached Ghannouchi et Nabil Karoui qui cherchent les bonnes solutions pour le pays, et ce après leur rencontre avec Elyès Fakhfekh.

Il a souligné « qu’il y a deux personnalités actives dans l’arène politique, qu’elles se parlent entre elles “qu’elles ne sont pas en guerre de déclarations et ne mènent pas le pays vers les divisions”.

Khelifi a déclaré que « Nabil Karoui a obtenu le vote d’un million de personnes et qu’il est classé deuxième à l’élection présidentielle après Kaïs Saïed, il est donc l’un des leaders de ce pays ».

Oussama Khelifi : « Nous ne demanderons pas de portefeuilles ministériels » 

Le député du parti Au Cœur de la Tunisie, Oussama Khelifi, a clairement indiqué dans une déclaration à Tunisienumérique que la réunion qui a regroupé Rached Ghannouchi, Elyès Fakhfekh et Nabil Karoui, a été tenue après une erreur du chef du gouvernement désigné lors des consultations sur la formation du gouvernement, considérant que Fakhfekh a corrigé cette erreur.

Khelifi a précisé que la deuxième rencontre qui a réuni le chef du gouvernement, avec une délégation d’Au Cœur de la Tunisie, dirigée par le président du parti Nabil Karoui, a permis de présenter le document contractuel envoyé par Fakhfekh aux partis qui formeront le gouvernement.

Pour lui, l’opinion d’Au Cœur de la Tunisie était claire à cet égard et a présenté sa position sur le programme, estimant que la priorité des priorités est la lutte contre la pauvreté et aux problèmes sociaux dont souffrent les tunisiens.

Concernant la possibilité pour le parti Au Cœur de la Tunisie de participer au prochain gouvernement et à la décision du parti de voter ou non la confiance pour celui-ci, Khelifi a souligné que le parti ne réclamait pas des ministères pour des personnalités à l’intérieur du parti ou même qui lui sont proche, mais a appelé plutôt à la nécessité de lutter contre la pauvreté.

Le député a souligné que la décision de voter pour le gouvernement ou non n’avait pas encore été présentée aux institutions du parti et qu’elle ne le sera qu’après que le gouvernement aura pris connaissance des progrès, de la composition et du programme du gouvernement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here