Gouvernement Fakhfakh : Ennahdha continue à mettre la pression et à émettre des revendications

0

Tunisie-Tribune (Gouvernement Fakhfakh) – Grâce à sa surenchère et son acharnement, Ennahdha a pu obtenir d’Elyes Fakhfakh ce qu’elle n’avait jamais espéré avoir, et ce qu’elle n’a, même, pas pu obtenir au temps de la Troïka, quand elle se targuait de contrôler en totalité l’assemblée avec plus de 80 sièges.

En soufflant, en effet, le chaud et le froid, et en accumulant menace sur menace, Ennahdha a pu obtenir, en plus des six portefeuilles annoncés par Fakhfakh, vendredi dernier, l’intégration d’Oussama Ben Salem au ministère des transports, la fusion des deux ministères des collectivités locales et de l’environnement et leur attribution à Imed Hammami.

Pourtant Oussama Ben Salem ne pouvait, logiquement, aspirer à aucun poste dans la formation de Fakhfakh, vu qu’il fait l’objet de poursuites pour corruption et malversation par la HAICA, de par son statut de patron de Zitouna TV dont le dossier vient d’être transféré par la HAICA devant l’INLUCC.

Et maintenant, elle est en train de mettre la pression sur Elyes Fakhfakh pour obtenir un portefeuille ministériel à Lotfi Zitoun, à la Kasbah, même. Mais cette dernière requête va être plus difficile à obtenir, car Elyes Fakhfakh est bien placé pour savoir qu’avec Lotfi Zitoun à ses côtés, à La Kasbah, il va donner l’accès libre aux couloirs de la présidence du gouvernement, au Cheikh Rached, en personne. Et, par ailleurs, Fakhfakh se rappelle, encore, des prises de positions de Lotfi Zitoun, à la limite de l’insolence et de l’arrogance, face au chef du gouvernement de la Troïka, Hamadi Jebali, qui était, pourtant un des leurs. Alors, il doit bien se douter que çà risque d’être pire pour lui.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here