Mongi Marzouk : la réduction des prix des produits pétroliers en Tunisie est envisagée en avril

0

Tunisie-Tribune (prix des produits pétroliers) – Mongi Marzouk, ministre de l’Energie, des Mines et de la transition énergétique, a déclaré le 24 mars 2020 à l’agence TAP, que la réduction des prix des produits pétroliers en Tunisie est envisagée à partir de mi-avril prochain, compte tenu de la baisse des prix sur le marché international, et aussi suite à la baisse de la demande et la hausse de l’offre.

Il a ajouté que cette éventuelle réduction des prix, intervient également suite à l’évaluation des moyennes des prix dans le cadre du mécanisme d’ajustement automatique et trimestriel des prix des hydrocarbures.

Le ministre a rappelé la chute des prix du pétrole brut au cours de ce mois, impactant ainsi les prix des produits pétroliers en Tunisie. Il a toutefois, précisé que la commission chargée de l’ajustement automatique des prix au sein du ministère de l’Energie se chargera de l’évaluation des prix en cours sur le marché international et leur impact sur les prix sur le marché intérieur à la fin du mois de mars courant.

Le mécanisme d’ajustement automatique des prix du pétrole (décidé en juillet 2016) ne se repose pas sur les prix du baril du pétrole brut mais sur les prix des produits pétroliers après le raffinage, alors que plus de 70% de ces produits sont importés, selon le ministre.

L’ancien gouvernement a programmé dans le cadre du projet du budget 2020, des modifications aux niveaux des prix de vente des hydrocarbures au public en 2020. Ainsi, il est prévu que les dépenses de compensation s’élève à 4180 MD, dont 1800 MD pour la subvention des produits de base et l’allocation de 1880 MD pour la subvention des hydrocarbures au cours de l’année 2020, soit une baisse de 658 MD par rapport aux estimations actualisées de 2019, pendant laquelle ces subventions atteignent 2538 MD.

Le mécanisme d’ajustement automatique des prix des hydrocarbures n’est pas fondé sur une révision mensuelle des prix des hydrocarbures, mais sur une révision trimestrielle, d’après le ministre. Il a ajouté la prochaine révision sera à mi-avril prochain, après l’évaluation du fonctionnement de l’ajustement automatique durant les trois premiers mois de l’année en cours.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here