Après la HAICA et la France, Al Karama s’attaque à la prostitution

0

Tunisie-Tribune (Al Karama) – Après s’en être pris à la HAICA, qui a d’ailleurs énergiquement riposté et à la France, le groupe parlementaire Al Karama s’en prend à la prostitution. L’idée c’est simplement de criminaliser le plus vieux métier du monde. Le chef de file d’Al Karama, Seif Eddine Makhlouf, l’a fait savoir à travers un post sur sa page Facebook ce vendredi 19 juin 2020. Il a indiqué que son parti a dépose aujourd’hui même une initiative législative dans ce sens. A noter que toutes les formes de prostitution – clandestine et légalisée – sont dans le collimateur des compagnons de Seif Eddine Makhlouf, décidément très actifs et fertiles ! Le proxénétisme et toutes les nuances de la complicité avec des prostitués sont également visés…

«L’initiative a aussi pour but d’introduire une cohérence législative entre les dispositions des articles 23 et 46 de la Constitution et celles de la Loi fondamentale relative au combat contre la traite des personnes ainsi que le contenu du chapitre 231 du Code pénal et le décret de la honte du 26 avril 1942 encadrant la prostitution publique» a écrit le député.

Bon, au moins nos «chers» parlementaires auront du grain à moudre pour leurs envolées théâtrales et empoignades lors des prochaines sessions. Un sport qu’ils affectionnent particulièrement. Le reste, le plus important, l’essentiel, le sauvetage du pays peut bien attendre, non ??

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here