Mekki se donne du mal, mais il en faudra beaucoup plus…

0

Tunisie-Tribune (Mekki) – C’est bien lui que vous voyez sur cette photo. Le ministre le plus en vue du moment, à la faveur du combat de son département et de toute la nation contre la pandémie de coronavirus. Le ministre de la Santé, Abdellatif Mekki, défraye encore la chronique. On ne sait pas si le potentiel successeur de Rached Ghannouchi (s’il veut bien s’effacer, mais c’est pas gagné !) a fait là une pause qu’il fait passer pour une photo volée ou si c’est vraiment une photo volée. Toujours est-il que le cliché fait beaucoup jaser sur le net…

Mekki, comme un citoyen lambda, s’est installé sur un tapis de prière à même le trottoir. Manifestement il prenait part à la prière du vendredi 19 juin 2020. Ce qu’on comprend à travers cette photo c’est que le ministre, en conformité avec la distanciation sociale qu’il prône véhément lui-même, a préféré rester dehors et ne pas jouer des coudes à l’entrée ou à la sortie de la mosquée. Ou il est simplement arrivé en retard et a trouvé la salle de prière pleine…

Ce gage de simplicité et de modestie, si c’est avéré, on en redemande ! De toute façon il en faudra bien plus pour calmer la colère de ses administrés. Il en faudra davantage pour réconcilier les citoyens avec le personnel politique et les autorités dont les écarts et dérives font un peu trop les gros titres. Personne n’a oublié l’escapade du ministre de l’Energie à Paris, alors que les frontières devaient rester hermétiques, sauf exception (les rapatriements) ; que dire de ce ministre qui a filé à sa fille une bagnole de service de presque 300 000 dinars, qu’elle a bousillée dans un accident, etc., etc.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here