20% des Français ne mettent toujours pas de protection solaire à la plage

0

Tunisie-Tribune (protection solaire à la plage) – Malgré les multiples campagnes de sensibilisation aux cancers de la peau, un Français sur cinq ne se protège pas du soleil à la plage selon un sondage OpinionWay pour la Fédération des entreprises de la beauté.

Après cette période de confinement, 41% des Français ont envie de s’exposer davantage au soleil selon un sondage OpinionWay réalisé pour la Fédération des entreprises de la beauté (Febea). Cette envie est plus marquée chez les femmes (une sur deux) et chez les jeunes : 60% des 18-24 ans ont envie d’un bain de soleil. Mais malgré les multiples campagnes de sensibilisation aux cancers de la peau, nombreux sont les Français qui ne se protègent pas assez selon l’étude menée pour la Febea. A la plage, encore 20% des Français n’utilisent aucune protection et 28% déclarent en utiliser une à deux fois par jour, « ce qui est insuffisant », explique Françoise Audebert, conseillère scientifique à la Febea.

Le comportement des hommes serait particulièrement préoccupant : 1 homme sur 4 n’utilise jamais de crème solaire à la plage (contre 1 femme sur 6). « La peau des hommes n’est pas moins fragile que celle des femmes, rappelle Françoise Audebert. Il est important que les hommes adoptent aussi comme geste de prévention l’application de produit de protection solaire. »

La Febea rappelle qu’il n’y a pas qu’à la plage qu’il est important de se protéger du soleil. « En ville, l’intensité des rayons UV est la même que sur la plage. Les méfaits du soleil sont causés par les rayons UV, qui ne provoquent pas de sensation de chaleur. Et la pollution accentue les méfaits des UV sur la peau, assure Françoise Audebert. Il est donc important d’utiliser une protection solaire en ville dès l’apparition des beaux jours ». Et les Français sont moins sensibilisés aux risques que représentent le soleil en ville. 53% des Français ne mettent en effet pas de protection solaire en ville. En France, on recense plus de 11 000 nouveaux cas de mélanone chaque année selon l’Institut national du Cancer (InCa).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here