Etats-Unis (Affaire Jacob Blake) : 3e nuit de violences à Kenosha, avec coups de feu (vidéo)

0

Tunisie-Tribune (3e nuit de violences à Kenosha) – Une nouvelle nuit d’échauffourées a secoué la ville de Kenosha, où trois jours plus tôt, des policiers ont tiré plusieurs coups de feu dans le dos d’un Afro-américain, Jacob Blake. Sa famille regrette les heurts qui ont suivi et a appelé au calme.

Jacob Blake, touché dans le dos par plusieurs coups de feu policiers le 23 août, alors qu’il tentait de rentrer dans son véhicule, est paralysé et «se bat pour sa vie», selon sa famille et ses avocats, cités par l’agence de presse Reuters le 25 août, quelques heures avant une troisième nuit de heurts entre manifestants et forces de l’ordre à Kenosha. De fait, comme le rapporte Reuters, une nouvelle nuit d’échauffourées a eu lieu dans cette ville du Wisconsin où a été tournée la vidéo amateur à l’origine d’un nouveau vent de colère, trois mois après la mort de George Floyd.

Après la tombée de la nuit, la police s’est opposée dans le centre-ville à quelque 200 contestataires ayant défié le couvre-feu nocturne imposé à la ville. Plusieurs véhicules blindés de type militaire ont été aperçus effectuant des manœuvres, tirant des gaz lacrymogènes en direction de la foule, dont une partie a lancé à la police des bouteilles d’eau, des pétards et d’autres objets, selon l’agence de presse américaine.

Plusieurs coups de feu, 2 morts et un blessé grave

«Les manifestants de Kenosha ont lancé des feux d’artifice, des bouteilles d’eau et des briques sur les policiers en tenue anti-émeute», rapporte le New York Times qui, en outre, explique que des coups de feu ont retenti près d’une station-service. «Le shérif David Beth du comté de Kenosha a déclaré que trois personnes avaient été touchées, et une tuée», rapporte le quotidien américain selon qui le bureau du shérif enquête pour savoir si les coups de feu ont résulté d’un conflit entre les manifestants ou d’un groupe extérieur d’hommes armés.

Plus tard dans la matinée, la police de Kenosha a livré un nouveau bilan, annonçant que deux personnes avaient été tuées par balles dans la nuit du 25 au 26 août : «Les tirs ont entraîné la mort de deux personnes et une troisième personne a été hospitalisée pour des blessures graves mais qui ne mettent pas sa vie en danger.»

De fait, comme en témoignent plusieurs diffusions en direct dont celle retransmise sur YouTube par l’agence Ruptly, et autres vidéos partagées sur les réseaux sociaux, des coups de feu ont été tirés dans la nuit.

«La police est arrivée sur les lieux de la première fusillade à Kenosha», a témoigné le journaliste Julio Rosas, sur place. Quelques minutes plus tôt, il avait posté une vidéo d’une foule en panique alors qu’on entend distinctement plusieurs détonations. «Plusieurs coups de feu sont tirés après que des gens ont poursuivi un gars avec un fusil. Le mec au fusil a trébuché et est tombé. Il a tiré avec son arme sur un gars qui lui a sauté dessus», a-t-il expliqué.

ATTENTION LES IMAGES SUIVANTES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE 

Le gouverneur du Wisconsin avait déclaré dans la journée l’état d’urgence et annoncé qu’il allait déployer des membres supplémentaires de la Garde nationale pour ramener l’ordre à Kenosha, tandis que la mère de Jacob Blake a publiquement appelé au calme. Pour l’heure, la police n’a pas expliqué pourquoi le policier a tiré à sept reprises dans le dos de cet Afro-américain de 29 ans, père de trois enfants. Les policiers impliqués dans la fusillade ont été placés en congé administratif.

La mère de Jacob Blake appelle au calme

Au cours d’une conférence de presse tenue avant la troisième nuit de violence à Kenosha, les parents de Jacob Blake ont exprimé leur détresse à propos de leur fils, et ont déploré les nuits de pillages, les actes de vandalisme et incendies ayant émaillé les manifestations qui ont suivi. Sa mère a en effet déclaré qu’elle était déçue par les dégâts causés dans la ville. «Cela ne reflète ni mon fils ni ma famille», a-t-elle dit. Les avocats de la famille Blake ont déclaré que Jacob Blake était paralysé des membres inférieurs et que son estomac, ses reins et son foie avaient été endommagés. «Il va falloir un miracle pour que Jacob Blake Jr marche à nouveau», a déclaré l’avocat, expliquant que la famille avait l’intention d’engager une procédure judiciaire pour que «les fautifs soient tenus responsables».

@Brendan McDermid Source: Reuters

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here