CAWTAR lance un appel à candidatures pour la sélection et la formation de 35 femmes à Béja et Médenine

0

Tunisie-Tribune (CAWTAR) – Le Centre des femmes arabes pour la formation et la recherche “CAWTAR” a annoncé le lancement d’un appel à candidatures pour la sélection de 35 femmes de Béja et de Médenine voulant bénéficier d’une formation et d’un accompagnement gratuits. Sachant que la date limite de dépôt des candidatures est fixée pour le 1er juin 2021 à 16h.

Selon un communiqué de CAWTAR, ce programme comporte un premier parcours de formation destiné aux femmes souhaitant lancer leur propre projet dans la filière fromagère à Beja et un deuxième parcours pour celles qui désirent trouver des opportunités d’emploi dans le secteur de transformation des produits de la pêche, en particulier le crabe bleu, dans le gouvernorat de Médenine

Les candidates doivent être de nationalité Tunisienne, âgées entre 18 et 45 ans et qui, actuellement, ne travaillent pas et ne reçoivent aucune formation professionnelle ou éducative.

Au gouvernorat de Béja (Parcours de formation 1), 15 femmes et jeunes femmes seront formées et accompagnées afin de renforcer leurs capacités et compétences selon le modèle d’innovation sociale rurale, pour les aider à mettre en place des entreprises ou des coopératives/sociétés mutuelles.

A Médenine (Parcours de formation 2), le projet vise à stimuler la participation des femmes dans le secteur agroalimentaire, notamment dans la transformation des produits de la pêche, en particulier, le crabe bleu. 20 femmes et jeunes femmes seront formées et accompagnées afin de renforcer leurs capacités pour les aider à obtenir un emploi durable.

Chaque parcours de formation dure 600 heures étalées sur une durée de 10 mois (de juin 2021 à mars 2022). Il inclut des sessions de formation en présentiel et d’autres en ligne, des séances de travaux pratiques, des visites de terrain et un accompagnement personnalisé en matières de création d’entreprises/mutuelles, de commercialisation et marketing, de techniques de production et d’hygiène ; ainsi que la possibilité de mise à disposition de petites ressources financières et l’opportunité de participation à un camp de formation à Sicile-Italie (selon le parcours suivi).

Selon la même source, le projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet InnovAgroWoMed en Tunisie, financé à hauteur de 87% par l’union européenne et vise à réduire la pauvreté et à renforcer l’inclusion sociale grâce à une solution innovante pour stimuler la participation des femmes au travail et l’esprit d’entreprise dans les zones rurales.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here