Nouvelle journée de violences à Jérusalem-Est, plus de 300 blessés

0

Tunisie-Tribune (violences à Jérusalem-Est) – Jets de pierres, gaz lacrymogènes, balles en caoutchouc. De nouve aux affrontements ont opposé lundi sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est fidèles palestiniens et policiers israéliens faisant plus de 300 blessés, en majorité palestiniens, après un week-end de violences dans la Ville sainte.

Face à l’escalade, une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU est prévue plus tard dans la journée, à la demande de la Tunisie, sur la situation à Jérusalem-Est, secteur palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

Alors que les appels internationaux au calme se multiplient, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué la « fermeté » des forces de l’ordre pour garantir la « stabilité » à Jérusalem. « Nous les soutenons dans cette juste lutte. »

L’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas a elle dénoncé une « agression barbare » des forces israéliennes et le chef du mouvement islamiste palestinien à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a averti que la « résistance » palestinienne ne « restera pas les bras croisés« .

En début d’après-midi, les affrontements ont cessé sur l’esplanade, troisième lieu saint de l’islam situé dans la Vieille ville et dont l’accès a été limité en journée aux fidèles âgés de 40 ans et plus. Mais la situation reste tendue.

Tôt le matin, des centaines de Palestiniens ont lancé des projectiles en direction des forces israéliennes positionnées à l’intérieur de l’esplanade des Mosquées, a constaté un journaliste de l’AFP. Les policiers ont riposté en tirant des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes.

Selon le Croissant rouge palestinien, plus de 305 Palestiniens ont été blessés, dont plus de 200 évacués dans des ambulances sirènes hurlantes dans des hôpitaux.

Le dr Adnane Farhoud, directeur général de l’hôpital Maqassed, a fait état de nombreuses blessures au visage et aux yeux par des balles en caoutchouc.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here