L’OMS donne son homologation d’urgence au vaccin anti-Covid chinois « Sinovac »

0

Tunisie-Tribune (vaccin anti-Covid chinois) – L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mardi avoir donné son homologation d’urgence au vaccin chinois contre le coronavirus «Sinovac».

« Sinovac » devient ainsi le huitième vaccin autorisé par l’OMS, contre le virus qui a infecté et tué des millions de personnes.

L’organisation onusienne a déclaré dans un communiqué qu’elle « donne aux pays, aux donateurs, aux acheteurs et aux particuliers l’assurance que le vaccin répond aux normes internationales en matière de sécurité, d’efficacité et de fabrication ».

Dans le cadre de son évaluation du vaccin produit par le laboratoire pharmaceutique « Sinovac » (basé à Pékin), l’OMS a déclaré qu’elle avait procédé à des inspections sur le site de l’usine de fabrication du vaccin.

Le vaccin « Sinovac », « est facile à stocker, ce qui le rend facile à gérer et particulièrement adapté aux pays qui ont peu de ressources », a expliqué l’OMS.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré lors d’une conférence de presse virtuelle, « Nous avons les moyens de mettre fin rapidement à cette épidémie, la question est de savoir si nous en avons la volonté? ».

Ghebreyesus a ajouté que « l’objectif est d’augmenter considérablement et rapidement le nombre des opérations de vaccination pour les personnes ».

L’OMS et ses partenaires au sein de l’initiative Covax visent à administrer des doses de vaccin à environ 30% de la population mondiale d’ici la fin de 2021. Ce pourcentage pourrait atteindre 40%.

L’organisation onusienne a également déjà donné son feu vert au vaccin américano-allemand, Pfizer-BioNTech, à l’européen AstraZeneca, au sud-coréen « SKBio », à celui de l’institut Serum en Inde, aux deux vaccins américains « Moderna » et « Janssen » et au chinois « Sinopharm » pour une utilisation d’urgence.

COVAX est un mécanisme mis en place par l’OMS visant à assurer une distribution équitable des vaccins contre le coronavirus et à les mettre à la disposition des pays à faible et moyen revenus, afin qu’ils ne soient pas en queue de peloton dans la course mondiale à l’acquisition de vaccins anti-Covid.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here