Hichem Elloumi : « Nous commençons à retrouver les chemins de la croissance »

0

Tunisie Tribune (chemins de la croissance) – Hichem Elloumi, Vice-Président de l’UTICA participe aujourd’hui à l’ouverture de la rencontre économique tuniso-française. Celle-ci se tient sur le thème du « Partenariat tuniso-français: pour une plateforme d’innovation régionale ».

Hichem Elloumi rappelle ainsi que l’année 2020 a été marquée par les effets néfastes de la pandémie de Covid-19. Laquelle a en effet plongé le monde dans une crise économique sanitaire et sociale sans précédent.

D’ailleurs, « nos entreprises ont vécu une période de grande souffrance. Avec une forte instabilité et des réactions variables au choc. Conduisant dans certains cas à l’arrêt total de l’activité. Aujourd’hui, et avec l’accélération des campagnes de vaccination, l’espoir revient. Nous commençons à retrouver les chemins de la croissance », ajoute encore le vice-président de l’Utica.

Pour Hichem Elloumi, les chaines de valeurs mondiales, notamment dans l’industrie et les services à valeur ajoutée (aéronautique, automobile, électronique, textile, santé…) sont des secteurs dans lesquels les entreprises françaises se démarquent en Tunisie.

Il a aussi évoqué le secteur du numérique où la Tunisie se distingue particulièrement. Ce secteur dynamique composé d’entreprises et de startup innovantes disposant de hautes compétences reconnues sur le plan international.

« Co-développement, co-Production et colocalisation sont les maitres mots de nos partenariats futurs ». C’est ce que souligne encore le vice-président de l’Utica. Pour la Tunisie, l’objectif consiste en effet à:

  • Accélérer le programme solaire afin d’atteindre 30% de l’électricité produite à partir des énergies renouvelables à l’horizon 2030;
  • Améliorer les infrastructures portuaires en matière de capacité et services;
  • Réduire de manière significative l’empreinte carbone;
  • Accélérer la transformation de l’industrie vers le 4.0;
  • Accélérer la transformation digitale des entreprises tunisiennes et des administrations publiques.

« Autant d’objectifs et bien d’autres encore que nous pourrons atteindre plus vite en travaillant ensemble. Construisons ensemble des projets en Tunisie, en France; mais aussi en Afrique et dans la région euro-méditerranéenne. Le défi à relever ensemble est celui de la technologie et du développement international », conclut-il.

E.M

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here