L’UNESCO réunit huit pays de la Méditerranée dont la Tunisie pour protéger le patrimoine subaquatique

0

Tunisie Tribune (UNESCO) – A l’occasion des 20 ans de la Convention du patrimoine culturel subaquatique, l’UNESCO lance le plus vaste programme de coopération international jamais réalisé auprès de 8 pays des deux rives de la Méditerranée dont la Tunisie, pour la sauvegarde patrimoine culturel subaquatique des Bancs de Skerki, site archéologique au potentiel exceptionnel situé au nord-ouest du détroit de Sicile, fréquenté depuis l’antiquité par les navires empruntant la route commerciale entre Rome et Carthage.

L’un des points forts de la Convention est la promotion de la coopération internationale en matière de protection du patrimoine culturel subaquatique.

Pour la première fois dans l’histoire de la Convention, huit Etats des deux rives méditerranéennes – l’Algérie, la Croatie, l’Egypte, l’Espagne, la France, l’Italie, le Maroc et la Tunisie en tant qu’Etat coordinateur – ont décidé d’unir leurs forces pour sauvegarder le patrimoine culturel subaquatique des Bancs de Skerki. Cette zone située au nord-ouest du détroit de Sicile possède un potentiel archéologique exceptionnel.

Cette zone se trouve, par son emplacement central, au?cœur?d’un réseau d’échanges en Méditerranée déjà vieux de plusieurs millénaires. En effet, les Bancs de Skerki, constitués de récifs dangereux à la navigation, se situent sur le tracé d’une ancienne route commerciale de haute mer ?reliant Ostie, le port de ravitaillement de Rome,?à?la cité de Carthage?en Tunisie actuelle.

Grâce au mécanisme unique de coopération entre Etats prévu par la Convention de 2001, l’UNESCO lance, aux côtés de ces huit pays partenaires, une grande campagne d’étude et de sauvegarde de ce site essentiel pour comprendre l’histoire de la Méditerranée.

Ainsi, une mission scientifique de prospections sur la zone est prévue au courant de l’automne 2021 ayant pour but d’explorer la zone et de commencer le recensement et l’étude de son riche patrimoine.

Le 20ème anniversaire de la Convention offre une occasion unique pour célébrer ces réalisations qui ont fait avancer l’archéologie sous-marine et la protection du patrimoine subaquatique. Il est également une formidable opportunité pour sensibiliser le public à sa protection, et pour réfléchir, collectivement, aux nombreux défis à venir.

C’est l’occasion de mobiliser davantage d’Etats à ratifier cette Convention et ainsi garantir, par une coopération internationale renforcée, la meilleure protection de ce patrimoine. Plusieurs événements viendront commémorer l’adoption de ce texte fondamental en 2021, informe l’Unesco sur son site officiel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here