L’AMT s’insurge contre l’intrusion de membres de Qalb Tounes au pôle judiciaire financier

0

Tunisie Tribune (AMT)- « Les allégations de violations dénoncées par le parti Qalb Tounes, ne justifient en aucun cas l’occupation des bureaux des magistrats par des hommes politiques et les menaces directes envers les juges. Il s’agit d’une atteinte à leur sécurité personnelle et à la sécurité du pôle judiciaire ainsi que de son contenu notamment les dossiers sensibles, représentant une violation flagrante et scandaleuse du fonctionnement de la justice et de son indépendance », affirme, mardi 8 juin 2021 dans un communiqué, l’Association des magistrats tunisiens (AMT) commentant les incidents de la veille lié à l’affaire de Nabil Karoui.

La veille, le dirigeant de Qalb Tounes et patron de Nessma TV a comparu devant le juge d’instruction du Pôle économique et financier, où on lui a présenté un PV antidaté qu’il a refusé de signer. Il a aussi entamé une grève de la faim pour dénoncer ces procédures illégales et cette infraction flagrante aux lois du pays.

En parallèle, les députés Qalb Tounes ont entamé un sit-in ouvert au bureau du juge d’instruction du pôle économique et financier pour protester contre ce qu’ils considèrent comme la détention abusive de M. Karoui.

L’AMT estime que le contrôle des affaires judiciaires est garanti dans les procédures judiciaires par la voie des appels, mais que les infractions imputées aux magistrats demeurent des prérogatives du Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

L’association appelle donc à cesser immédiatement tout sit-in dans le bureau du juge d’instruction du pôle judiciaire économique et financier chargé de l’affaire. Elle fait porter toute la responsabilité de ce qui peut arriver au pouvoir exécutif, représenté par les ministères de Justice et d’Intérieur.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here