Recrudescence sans précédent de l’épidémie dans sept gouvernorats, le variant britannique présent dans 90 % des analyses

0

Tunisie-Tribune (variant britannique) – La Tunisie traverse une situation sanitaire extrêmement critique, la plus grave depuis l’avènement de l’épidémie. Sept gouvernorats Kasserine, Kairouan, Sidi Bouzid, Béjà, Siliana, le Kef et Jendouba connaissent une recrudescence sans précédent en termes de contaminations et de décès des suites du Coronavirus.

La Directrice Générale de l’observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Nissaf Ben Alaya, qui n’a de cesse d’alerter sur cette flambée, a attiré l’attention sur la situation à Kasserine, qui enregistre 400 cas sur 100 mille habitants, contre une moyenne nationale de 117 cas sur 100 mille habitants. D’autant que l’état d’avancement de la campagne de vaccination n’y est pas élevé.

Dans une déclaration au JT d’el-Wataniya, elle a souligné que cette flambée était constatée depuis le mois de Mars, du fait de la propagation du variant britannique, à forte contagiosité et du non-respect des mesures de prévention.

Sur l’ensemble des analyses effectuées la semaine dernière, la souche britannique est présente à 90 %, a-t-elle fait savoir, évoquant des décès parmi des jeunes qui n’ont pas de maladies chroniques.

1433 nouveaux cas et 99 décès les dernières 24 heures

D’après les derniers chiffres officiels, le ministère de la Santé a recensé 1433 nouveaux cas positifs au Coronavirus à la date du 07 Juin, après la parution de 6018 analyses en laboratoire, soit un taux de positivité de 23,81 %.

Le bilan s’élève, désormais, à 358 183 contaminations, sur un ensemble de 1 525 714 analyses réalisées en laboratoire depuis l’avènement de la pandémie.

Le nombre des personnes rétablies est, fort heureusement, sur une courbe ascendante, avec 314 730 au total, et 1751 les dernières 24 heures.

La Tunisie enregistre tous les jours des dizaines de disparitions des suites du virus, 99 ont été signalées à la même date, ramenant le bilan à 13 126 au total.

Les structures hospitalières continuent à gérer un surnombre de malades, et la situation est chaotique dans certaines régions du pays, où le dispositif de santé est saturé, comme c’est le cas à Kairouan.

Actuellement, quelque 2 231 malades sont hospitalisés, 1941 dans les hôpitaux, et 290 dans les cliniques.

Sur l’ensemble des patients, 407 sont placés en soins intensifs, et 118 sous respiration artificielle.

Quelque 17 049 malades sont pris en charge dans les établissements de soins depuis l’avènement de la pandémie, dont 47 admissions les dernières 24 heures.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here