L’AMT appelle le ministère public a accélérer l’instruction judiciaire sur l’incident de Sidi Hassine

0

Tunisie Tribune (l’incident de Sidi Hassine)  – L’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) a appelé, vendredi, le ministère public près le Tribunal de première instance Tunis 2 à accélérer l’instruction judiciaire à l’encontre des policiers « impliqués dans de graves dépassements contre un jeune du quartier Sidi Hassine Sijoumi ».

L’AMT appelle également, dans un communiqué, tous les membres de l’autorité judiciaire. Et ce  « en tant que protecteurs des droits et des libertés » à assumer leur rôle dans les affaires de torture et de morts suspectes « afin de mettre fin aux bavures et à l’impunité ».

A la suite de la publication sur les réseaux sociaux de la vidéo « choquante et humiliante » de l’agression, le bureau exécutif de l’AMT a pris contact avec le parquet pour prendre connaissance des circonstances de l’incident. Précise-t-on de même source.

L’association des magistrats dénonce fermement « les violences graves qui ont atteint l’intégrité physique et morale ainsi que la dignité de la victime, et qui rappellent les pratiques immondes des régimes dictatoriaux ».

Elle condamne « l’usage excessif et inacceptable de la force » pour réprimer les protestations qui ont suivi la mort suspecte d’un autre habitant du quartier au poste de police, « au lieu d’ouvrir une enquête administrative sérieuse et de chercher à apaiser les tensions et rétablir le calme ».

L’AMT appelle le Chef du gouvernement  à assumer ses responsabilités face à la recrudescence des violences et des dérives policières. Elle pointe du doigt l’absence de réformes profondes de l’institution sécuritaire après la Révolution.

L’association met en garde contre les dangers de l’impunité. . Elle exhorte, la société civile à se dresser contre ces graves dépassements par tous les moyens légaux possibles.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here