Face aux crises planétaires, l’UNESCO appelle à investir dans les science

0

Tunisie Tribune (Unesco)- Bien que les dépenses dans les sciences et le nombre de scientifiques à l’échelle du monde aient progressé et que la tendance se soit accentuée avec la crise de la Covid-19, l’UNESCO a appelé vendredi à renforcer les investissements dans les sciences face à la multiplication des crises de nature planétaire.

« En effet, les défis de notre époque, tels que le changement climatique, l’érosion de la biodiversité, la détérioration de l’état de l’océan ou les pandémies sont planétaires. Il nous faut, par conséquent, mobiliser les scientifiques et les chercheurs du monde entier », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, à l’occasion de la publication d’un rapport de l’agence onusienne.

« Une science mieux dotée est indispensable », a souligné Mme Azoulay.

Selon la nouvelle édition du Rapport de l’UNESCO, intitulé « Course contre la montre pour un développement plus intelligent », entre 2014 et 2018, les dépenses dans les sciences ont progressé de +19% et le nombre de scientifique a augmenté de +13,7%.

Ces chiffres cachent toutefois d’importantes disparités, signale l’UNESCO, qui précise que seuls deux pays, les États-Unis et la Chine, comptent pour près des deux tiers de cette progression (63%) tandis que quatre pays sur cinq restent à la traine, investissant moins de 1% de leur produit intérieur brut dans la recherche scientifique.

Le paysage des sciences reste ainsi largement un paysage de la puissance, fait valoir l’UNESCO, même si elle constate des avancées notables dans quelques pays en développement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here