Samir Majoul plaide pour un plan d’action international visant à soutenir les PME

0

Tunisie-Tribune (plan d’action international visant à soutenir les PME) – Le président de l’UTICA, Samir Majoul a appelé, mercredi, l’Organisation internationale du travail  (OIT) et les institutions financières internationales à mettre en place un plan d’action international. Ce plan devrait viser à aider les PME à surmonter les répercussions de la pandémie du coronavirus. Il devrait viser, également,  à retrouver leurs équilibres financiers.

Ce plan d’action devrait favoriser l’accès des PME aux financements, veiller à ne pas les accabler par des charges supplémentaires. Ainsi que leur permettre de mieux déployer leurs ressources humaines et d’éviter les licenciements.  Explique Samir Majoul. Il s’exprimait, dans le cadre de sa participation à la 109e session de la Conférence internationale du Travail. L’événement  se tient, du 7 au 19 juin 2021, de manière virtuelle.

Il a souligné que ce plan d’action devrait impliquer toutes les parties concernées. Les parties concernées d’après lui sont : les gouvernements, les secteurs bancaires, les syndicats, les employeurs et les employés.

La pandémie du coronavirus a montré que le monde de l’économie fait face à plusieurs risques qui pourraient menacer aussi bien les travailleurs que les employeurs, notamment les PME. Dit-il. Les systèmes d’alerte et d’accompagnement mis en place par les gouvernements ont parfois, fait preuve d’inefficacité. Continue-t-il.

Il a également, fait remarquer que la pandémie du coronavirus a creusé davantage la fracture numérique entre les pays et confirmé le besoin de généraliser l’économie numérique pour lever  les obstacles techniques et  cognitifs  et briser les barrières psychologiques s’opposant à toute réforme.  Il a considéré que l’enjeu est aujourd’hui la préservation du tissu économique et des entreprises. Car les entreprises sont les seules garantes de l’emploi, du développement et de stabilité.

Quand pandémie rime avec blocage de la production

Et d’ajouter que «  la pandémie a prouvé que le blocage de la production au niveau de l’entreprise, la perte de son marché ou sa faillite touchent tout le monde, étant donné qu’ils perturbent l’approvisionnement des marchés, menacent les emplois et les revenus et privent l’Etat des ressources fiscales et contributions sociales dont il a tant besoin.

Le président de l’UTICA a proposé  d’inscrire dans l’appel mondial qui couronnera cette conférence, un appel à renforcer la coopération internationale dans le domaine de la production des vaccins,  sous couvert onusien L’objectif étant de garantir le respect des brevets d’invention d’une part et de répondre aux besoins d’accès à la prévention et aux traitements dans un monde solidaire d’autre part.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here