Un passeport vaccinal au Japon à partir de juillet

0

Tunisie-Tribune (passeport vaccinal) – Parallèlement à la campagne de vaccination anti-Covid, le gouvernement allemand met en place le certificat numérique décidé au niveau européen, baptisé « CovPass ». Pendant ce temps, le Brésil n’en finit pas de compter ses morts du coronavirus et la grogne enfle contre le président Jair Bolsonaro, accusé de mauvaise gestion, à moins de 18 mois de l’élection présidentielle.

 « Ca a commencé avec quelques difficultés au début, parce que beaucoup de personnes voulaient avoir accès et que le serveur a été activé relativement tard. Nous avons pu traiter une partie des demandes mais après, on ne pouvait plus accéder au serveur principal du RKI.”

La pharmacienne de la Kapuziner Apotheke, dans le nord de Cologne, est un peu désespérée. En théorie, elle peut depuis lundi transformer en certificat numérique le tampon du vaccin anti-Covid inscrit dans le carnet de vaccination de ses clients. Mais en théorie seulement. Le serveur qui permet le traitement des données n’a pas tenu face à l’afflux de demandes. Le principe est pourtant simple:

“Les personnes doivent présenter leur carte d’identité et leur carnet de vaccination et nous pouvons en principe créer un fichier PDF en quelques minutes – si tout se passe bien. Mais comme ça ne se marche pas, nous faisons une copie des documents et nous les stockons en attendant que le serveur soit à nouveau opérationnel… sauf que nous ne savons pas quand nous pourrons de nouveau y accéder.” 

Un pass pour tout le monde d’ici la fin juin

Rien que pour cette pharmacie de quartier, le nombre de dossiers en attente dépasse déjà la centaine. Le lancement du CovPass est un peu chaotique, mais le ministre de la Santé Jens Spahn avait bien précisé la semaine dernière que sa mise en place serait progressive.

“Petit à petit, les centres de vaccination, les cabinets médicaux et les pharmacies vont être connectés », a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse, le 10 juin dernier.

Selon le ministre de la Santé, Jens Spahn, tous les Allemands qui le souhaitent auront un pass sanitaire pour les vacances d’été

« Le nombre augmentera progressivement mais tous ne seront pas immédiatement opérationnels. L’objectif est que d’ici la fin juin, le CovPass puisse être enregistré sur le téléphone portable de tous ceux qui le souhaitent en Allemagne.” 

Sur 21.000 pharmacies, environ 14.000 participent à l’enregistrement des certificats vaccinaux. Avec une motivation financière à la clé puisque chaque dossier traité leur rapporte 18 euros.

Le gouvernement ne lésine pas sur les moyens pour mettre en place ce projet européen, décidé pour rétablir la mobilité entre les pays membres et retrouver peu à peu une vie normale.

“Cela va beaucoup faciliter le quotidien si on peut prouver son statut vaccinal rapidement et facilement dans toutes sortes d’endroits, comme les événements culturels ou les restaurants », constate Martin Gersch, professeur en économie informatique à l’université libre de Berlin.

Pour l’économiste, le pass sanitaire représente une avancée, et pas seulement dans le contexte de la Covid-19. « C’est l’une des nombreuses applications numériques que nous aimerions intégrer dans le système de santé pour faciliter la vie quotidienne.” 

Un pass sanitaire lisible partout en Europe

La preuve du statut vaccinal est pour le moment mise au même niveau que celle d’un test négatif ou d’une guérison de la Covid-19. L’objectif est donc de faciliter la vie quotidienne, mais aussi de rassurer les Allemands à la veille des vacances d’été.

Depuis quelques semaines, les chiffres sont encourageants, aussi bien ceux des infections, en baisse constante, que ceux de la vaccination: un quart des Allemands sont complètement vaccinés et trois quarts de ceux qui souhaitent l’être ont reçu leur première dose, selon le ministère de la Santé.

Alors plus question de renoncer aux vacances au soleil… À partir de juillet, le pass sanitaire doit permettre de voyager plus facilement dans l’espace européen, comme se réjouit le ministre Jens Spahn.

“L’objectif est que ce certificat de vaccination soit lisible à Helsinki, Amsterdam et Majorque… Avec lui, l’Union européenne fixe des standards pour les voyages internationaux.” 

Un million de citoyens européens possèdent déjà un certificat de vaccination numérique. Pour que celui-ci soit lisible dans toute l’Union européenne, les pays membres ont mis en place une interface pour harmoniser les différents systèmes numériques nationaux.

Un certificat infalsifiable ?

Rencontrée à la pharmacie à Cologne, Colette Dunkel se contente pour l’instant de son carnet de vaccination. Mais la retraitée française voit les avantages du certificat numérique par rapport à sa version sur papier.

Le carnet de vaccination papier reste valable, selon le gouvernement

“Les avantages du pass sanitaire, c’est qu’on a toujours ça sur soi, dans la mesure où on a un smartphone à disposition, bien entendu… Et en principe il n’y a pas de risque de falsification.” 

Le risque de falsification est l’une des raisons qui ont motivé la mise en place d’un certificat numérique. Au mois de mai, les carnets de vaccination vierges étaient en tête des ventes sur Amazon Allemagne… Mais avec le système de code QR attribué désormais à chaque vaccin, il sera moins facile de se faire passer pour vacciné qu’avec la version papier. Néanmoins, il reste quelques risques selon Martin Gersch.

“La solution qui a été choisie pour le carnet de vaccination numérique est, à mon avis, la plus sûre d’un point de vue technique », estime le professeur Martin Gersch, tout en nuançant: « Le point faible, c’est le moment où les données entrent dans le système. Quand les documents sont transférés par les instances qui confirment que la vaccination a été effectuée… C’est là que, consciemment ou inconsciemment, des falsifications ou de fausses déclarations peuvent entrer dans le système, et il faut bien sûr être prudent. C’est là que se situe en fait la plus grande faille de sécurité, plus que le système lui-même.” 

Reste que certaines catégories de population n’auront pas de pass numérique. Les personnes âgées, par exemple, pourtant premières vaccinées, ne se sont pas bousculées dans les pharmacies pour numériser leur certificat de vaccination. Le ministre de la Santé a assuré que le carnet de vaccination international resterait valable.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here