États-Unis : comment la climatisation s’est imposée dans tout le pays

0

Tunisie-Tribune (climatisation) – Logements individuels, cinémas, centres commerciaux… Les Américains sont des dingues de l’air conditionné. Mais la climatisation est pourtant une bombe écologique.

Le thermomètre s’affole aux États-Unis. En juin, les températures sont montées jusqu’à 35 degrés à New York et ont dépassé les 47 degrés dans les États de l’ouest. Heureusement, les habitants peuvent compter sur leur climatisation.

Les Américains sont les plus gros consommateurs de climatisation au monde. Une étude de 2015 signalait que les Américains consommaient plus d’énergie pour se rafraîchir que l’Afrique pour faire fonctionner l’ensemble de ses appareils électriques.

Au départ, l’air conditionné a été créé pour préserver les marchandises, avant de conquérir les foyers américains. Elle a donc eu un rôle dans l’aménagement du territoire, car elle a permis aux États du Sud, où les températures battent des records, de se développer.

Mais la climatisation est aussi un poison écologique. Elle participe au réchauffement climatique, émet des de gaz à effet de serre,  à cause des fluides réfrigérants utilisés par les climatiseurs et consomme beaucoup d’électricité. Rien qu’avec leurs climatiseurs, les États-Unis sont à l’origine de plus de la moitié des émissions totales de CO2 d’un pays comme la France.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here