Propagation de nouveaux variants à Kairouan… Le vrai du faux

0

Tunisie-Tribune (nouveaux variants à Kairouan) – Samar Samoud, professeur hospitalier d’immunologie à l’Institut Pasteur a déclaré que tant que le résultat de  séquençage des échantillons prélevés sur les patients covid-19 n’est pas encore sorti, on ne peut pas parler de variants sud-africain, indien ou brésilien à Kairouan.
Elle  a, d’autre part, indiqué que les deux variants, indien et brésilien contrairement aux autres variants sont extrêmement contagieux parmi les les enfants. Au Brésil, ce variant a causé la mort de 2800 enfants dont l’âge ne dépassait pas les 1 ans alors que les premiers variants du coronavirus n’ont pas fait de décès ou de cas graves parmi les enfants.

Les enfants sont de plus en plus touchés dans le gouvernorat de Kairouan, certains ont même été hospitalisés, ce qui suscite des craintes d’une éventuelle apparition des variants indien et brésilien.

Dr Sammoud a souligné que la femme enceinte ne transmet pas le coronavirus au fœtus mais, elle met en garde contre la contamination des nouveaux nés ne dépassant pas les 1 an en étant embrassé par les adultes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here