La contribution des industries non manufacturières dans la richesse nationale ne dépasse pas 9%

0

Tunisie Industrie (INS)- L’Institut National de la Statistique (INS) vient d’indiquer dans une étude qu’il a publiée à la fin de la semaine dernière intitulée « Estimation du produit intérieur brut au niveau des grandes régions » que la réflexion sur l’opportunité de construire de comptes économiques nationaux et régionalisés s’impose naturellement.

Ceci s’inscrit, d’après l’INS, dans l’objectif d’ancrer davantage l’intervention des pouvoirs publics dans l’économie des régions.

Au niveau de son étude, l’institut a consacré une partie conséquente à la répartition de la valeur ajoutée économique illustrée par le PIB nominal par région et par habitant.

Néanmoins, l’INS s’est intéressé amplement au volet sectoriel. Sous cet angle, les industries manufacturières ont représenté, selon l’étude, 14,9% du PIB nominal au niveau national en 2016 contre 15,9% en 2013.

Uniquement trois régions sur sept ont affiché des parts supérieures à cette moyenne nationale : les régions du Nord-Est avec 23,7%, le Centre-Est avec 20% et le Grand Tunis avec 18,6%. Concernant la contribution des régions aux industries manufacturières, 90% de la richesse crée par cette activité est à imputer à ces trois régions.

En outre, l’étude a montré que les industries non manufacturières, en recul depuis 2011, ont créé 9,1% de la richesse nationale en 2016 contre 12,8% en 2013. Ces activités ont dominé la structure de production dans les régions du Sud-Est, du Centre-Est et du Sud-Ouest, avec des parts largement supérieures à la moyenne nationale, respectivement de 20,3%, 16,2% et 15,5%. L’extraction d’hydrocarbures est en dégradation continue depuis 2011, ce qui explique que la contribution de la région Sud-Est dans la valeur ajoutée des industries non manufacturières a baissé en 2016 par rapport à 2013.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here