Famine en Afrique : l’Éthiopie et Madagascar au niveau d’alerte maximum

0

Tunisie Tribune (Famine en Afrique)- Sur les 23 foyers de famine recensés dans le dernier rapport conjoint de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), plus de la moitié (14) sont en Afrique.

L’Angola, l’Éthiopie, le KenyaMadagascar, le Mozambique, le Nigéria, la République centrafricaine (RCA), la République démocratique du Congo (RDC), le Sahel central (Burkina FasoMali et Niger), la Sierra Leone et le Libéria, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud, et le Tchad figurent sur la liste des 23 foyers de famine qu’ont publié, vendredi, la FAO et le PAM.

Selon le rapport des deux agences alimentaires onusiennes, l’Éthiopie et Madagascar sont les foyers de famine les plus récents, au niveau d’alerte maximum.

L’Éthiopie est confrontée à une urgence alimentaire dévastatrice liée au conflit en cours dans la région du Tigré, où il reste très difficile d’atteindre les personnes désespérément dans le besoin. Selon les prévisions, 401.000 personnes seront dans une situation catastrophique d’ici septembre, un nombre qui n’a plus été atteint dans un seul pays depuis la famine de 2011 en Somalie. Le comité chargé de l’analyse des famines estime que le risque de famine est moyen à élevé dans trois scénarios sur quatre, qui tiennent compte des niveaux d’intensité du conflit, des lignes d’approvisionnement, de l’accès et des opérations humanitaires, ainsi que des lignes d’approvisionnement et des services privés. Parmi ces scénarios figure un scénario catastrophe dans lequel ce risque pourrait se concrétiser à court terme (entre juillet et septembre).

Dans le sud de Madagascar, la pire sécheresse qui ait sévi dans le pays en 40 ans – combinée à la hausse des prix des denrées alimentaires, aux tempêtes de sable et aux organismes nuisibles qui s’attaquent aux cultures de base – va probablement plonger 28.000 personnes dans des conditions de famine d’ici la fin de l’année.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here