Aures Auto : Le groupe Loukil n’a pas perdu ses recours contre Stafim-Peugeot (Détails)

0

Tunisie Tribune (Aures Auto du groupe Loukil) – « Contrairement au titre de l’ article, le groupe LOUKIL n’a pas perdu ses recours contre Stafim, car les décisions auxquelles se réfère l’auteur sont rendues en matière de référé et n’ont aucune incidence sur le fond du litige » dit l’avocat.

Et ce dernier de préciser que « la décision du Ministre du Commerce, objet du recours devant le Tribunal Administratif, n’a pas concerné toute la gamme de voitures de la Société Stellantis, mais uniquement les véhicules utilitaires de la marque Citroën », et que ce qui a été publié, le contrat liant Aures Auto à Automobiles Citroën ne prend pas fin le 31 décembre 2019 mais le 31 décembre 2022 et ce, conformément à l’ arrêté du ministre du commerce N° 2413 du 3 janvier 2020. Un recours contentieux vient d’être présenté en France contre la Société Automobiles Citroën pour rupture abusive du contrat ».

Et l’avocat des Loukil d’indiquer que « Aures Auto n’a pas un seul euro d’impayés mais les comptes arrêtés font état d’ une dette de 583.000,00 euros non encore honorée par la Société Automobiles Citroën, qu’il n’y a pas un stock de voitures invendues et tous les véhicules importés ont été vendus dans des délais raisonnables ». Mais aussi que « le Conseil de la Concurrence n’a pas débouté Aures Auto et le recours au fond est en cours d’ instruction.

La décision du 25 février 2021 a été rendue en matière de référé et a pour objet le refus d’ordonner des mesures conservatoires. Le conseil de la concurrence ne s’est pas encore prononcé sur le fond du litige » et que « contrairement aux affirmations annoncées, le Tribunal Administratif ne s’est pas encore prononcé sur la légalité de l’octroi, par le Ministre du commerce d’une autorisation à STAFIM »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here