Les municipalités entameront une grève de deux jours

0

Tunisie Tribune (municipalités)- Les membres du Comité administratif du secteur municipal ont annoncé dans un communiqué rendu public le 19 janvier 2020 que « le climat professionnel et social s’est détérioré dans la plupart des municipalités, en raison des tensions, l’encombrement qui ont atteint un niveau sans précédent ».

Estimant que cela est dû à prérogatives absolues accordées aux conseils municipaux et à leurs présidents par le Code des Collectivités Locales.

En effet, ce code « a entravé l’unité de l’Etat sous couvert de libre gestion et d’indépendance administrative et financière »

Ils ont également appelé le gouvernement et la Présidence de la République à activer un véritable partenariat et un dialogue sérieux avec leur organisation et les autres composantes nationales, les partis et organisations qui n’ont pas touché aux intérêts nationaux, afin de formuler une feuille de route claire pour surmonter la crise difficile que le pays traverse.

« Il faut respecter le droit syndical et assurer la crédibilité de la négociation, des engagements et des accords signés avec la partie syndicale, et nous demandons au gouvernement le retrait immédiat de la circulaire n° 20 car elle constitue un obstacle quant à l’initiation du dialogue social et elle porte atteinte au droit syndical”, peut-on lire.

Ils ont, en outre, exigé une révision immédiate du Code des Collectivités Locales, soulignant sa contradiction avec les principes de respect de la loi et sa violation de l’unité du pays.

De même, ils ont mis l’accent sur la nécessité d’activer la convention signée entre le gouvernement et l’UGTT dans le cadre des sessions 5+5 du 06 février 2021, relative aux revendications du secteur (primes spéciales, décret n°1143 relatif au réemploi et à la publication du statut général des agents municipaux).

De plus, ils ont exigé la satisfaction des revendications suivantes :

  • Publication du statut du personnel des agents des services environnementaux de la régie communale et actualisation du statut des agents de gestion de la régie communale.
  • Achèvement de la négociation sur code de déontologie des agents municipaux.
  • Activation de l’accord pour créer une journée nationale des agents municipaux.
  • Publication du décret relatif à la gestion des secrétaires généraux municipaux.
  • Clarification la situation administrative des agents de la police de l’environnement et fixer leurs missions.
  • Mise en œuvre des résolutions des sessions tenues dans le cadre de la commission conjointe bilatérale avec le Ministère des Affaires Locales.
  • Activation du système de formation au sein des communes et clarification de leurs relations avec le Centre de Formation et d’Appui à la Décentralisation.
  • Régularisation du statut des ouvriers municipaux.

Ils ont également appelé le Ministère de tutelle à intervenir au niveau régional et local pour résoudre les problèmes accumulés dans les différentes communes de la République, notamment dans la commune de Gabès et quelques autres communes.

Condamnant de la politique de procrastination, de négligence et d’incompétence adoptée quant à la gestion de l’affaire des déchets et décharges, ainsi que la manipulation et la complicité dans ce dossier.

« Sur la base de ce qui précède, et compte tenu de la détérioration de la situation dans le secteur, en plus de l’incapacité de l’autorité de tutelle à satisfaire nos revendications pendantes, nous avons décidé d’entamer une grève sectorielle les 21 et 22 février 2022 ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here