32 ONG critiquent vivement la consultation en ligne de Saied

0

Tunisie Tribune (consultation en ligne) –  Trente-deux organisations de la société civile tunisienne, dans une déclaration commune signée « Observateurs pour la défense du droit à la différence », ont vivement critiqué la consultation en ligne organisée par le président  de la République, Kais Saied, ouverte aux citoyens jusqu’au 20 mars, soulignant qu’elle ne peut en aucun cas remplacer un dialogue impliquant toutes les forces politiques et sociales. Selon les ONG, « il y a de réelles craintes pour les libertés », car une « consultation en ligne ne peut pas refléter un large éventail de positions et formuler les aspirations des Tunisiens , d’autant  qu’elle ne tient pas compte de la fracture numérique et ne protège pas les données personnelles (si elles sont nécessaires pour faire participer les autres) ».

« La consultation en ligne ne garantit pas que les données ne pourront pas être utilisées ultérieurement et ne donne pas accès aux personnes handicapées ou aux analphabètes », ajoute le communiqué. « Dans sa forme actuelle, la consultation semble servir de prétexte pour faire avancer le processus selon des lignes directrices prédéfinies », ont déclaré les signataires représentés par des organisations de la société civile qui ont souligné comment les questions économiques et sociales ne sont pas au centre des questions, malgré leur importance stratégique.

Malgré la nature du système politique, ont affirmé les participants, des garanties doivent être apportées, principalement l’équilibre des pouvoirs, la séparation des pouvoirs, l’institution de la Cour constitutionnelle et d’organes constitutionnels indépendants, ainsi que la décentralisation. Il est en outre nécessaire de protéger les libertés publiques et individuelles, principalement la liberté de la presse et de réunion, et d’accroître la participation des jeunes à la vie publique.

La « consultation en ligne du peuple » que le président Saied entend comme un moyen de « traduire la volonté du peuple » sera ouverte jusqu’au 20 mars et ses conclusions, formalisées par un groupe d’experts, donneront lieu à un référendum constitutionnel le 25 juillet 2022.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here