Noureddine Ben Abdallah : les revendications des médecins du secteur public ne sont pas prises au sérieux

0

Tunisie Tribune (médecins du secteur public)- Le médecin et secrétaire général du syndicat des médecins, médecins dentistes et pharmaciens de la santé publique, Noureddine Ben Abdallah, a expliqué que la grève, prévue pour le 25 janvier 2022, résultait de l’absence de reconnaissance de la part des autorités tunisiennes envers les médecins du secteur public.

Intervenant le 24 janvier 2022 durant l’émission de Wassim Ben Larbi « Expresso » sur les ondes de la radio Express FM, Noureddine Ben Abdallah a déploré l’attitude des autorités tunisiennes face aux revendications du syndicat. « Le secteur de la santé publique n’est plus apte à fournir un service de qualité. Il y a une pénurie de médicaments… Les demandes des médecins ne sont pas prises au sérieux… Nous vivons un véritable calvaire… Les médecins du secteur public se sont sacrifiés en raison de la situation pandémique… Nous n’avons pas été consultés au sujet des médecins de famille. Le généraliste se transformera en médecin de deuxième degré ! », a-t-il expliqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here