Appel à candidatures pour les prix nationaux d’encouragement à la production littéraire et scientifique, session 2022

0

Tunisie Tribune (production littéraire et scientifique) – L’appel à candidatures pour la session 2022 des prix nationaux d’encouragement à la production littéraire et scientifique sont ouvertes aux auteurs tunisiens et leurs publications dans les différentes langues.

Le dernier délai pour l’envoi des candidatures est fixé au 30 juin prochain, lit-on dans un communiqué publié, lundi 9 mai, sur le réseau social du ministère des Affaires Culturelles. Les dossiers peuvent être envoyés par voie postale ou déposés auprès de la Direction générale du Livre à l’adresse suivante; 12 Rue d’Arabie Saoudite, Lafayette, Tunis.

Le ministère précise que ces prix sont attribués en application du décret gouvernemental n° 2021-76 du 21 janvier 2021, portant création et organisation des prix d’encouragement de l’Etat à la production littéraire et scientifique.

Ces prix sont scindés en 11 catégories: le roman, la nouvelle, la création théâtrale, les études artistiques et esthétiques, les études littéraires, les études en sciences humaines, les études maghrébines, le manuscrit, la création de dictionnaires et d’encyclopédies et la littérature adolescente.

Il s’agit de récompenses annuelles dotées de 10 mille dinars chacune. Le contenu du livre candidat doit être en lien avec les 11 catégories susmentionnées.

Les ouvrages sont obligatoirement individuels et parus en une première édition. Chaque dossier doit comporter 6 copies du livre candidat dont la date de parution est entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021.

Toute oeuvre ayant fait l’objet d’une précédente publication ou ayant obtenu des prix en Tunisie ou à l’étranger ne sera pas admise. Idem pour les livres académiques ou scientifiques réalisés dans un but purement professionnel.

Rappelons qu’en février 2020, le ministère avait annoncé que le nombre des prix nationaux dans les domaines littéraire et scientifique avait été porté à 11 distinctions, dotées de 10 mille dinars chacune, sans pour autant mentionner le nombre initial des prix habituellement attribués. Il avait qualifié « une nouvelle réalisation pour les intellectuels » qui verra le jour en vertu d’un décret gouvernemental, après avoir eu l’accord préalable du ministère des Finances.

Le ministère faisait état d’une initiative qui cherche à valoriser ces distinctions nationales afin qu’elles coïncident avec les évolutions actuelles dans des domaines ciblés, estimant que la rémunération en vigueur est devenue obsolète puisqu’elle « n’a pas été révisé depuis plus de quatre décennies et par conséquent n’incite plus à la créativité ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here