Jerandi : « Il n’y a pas lieu que la Tunisie soit une plateforme de migration irrégulière »

0

Tunisie Tribune (migration irrégulière) – Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens de l’étranger, Othman Jarandi, a affirmé qu’ »il n’y pas lieu que la Tunisie soit une plateforme de la migration irrégulière, notamment face aux défis socioéconomiques qu’elle à relever. D’autant que notre pays n’a pas été la destination principale des réfugiés et des demandeurs d’asile ».

Recevant hier, mercredi 11 Mai, la présidente du bureau du HCR en Tunisie, dans le cadre du suivi de la situation des réfugiés en sit-in devant le siège du Haut-commissariat des réfugiés, Hanene Hemdane, le ministre a déclaré que « la Tunisie accueille les réfugiés présents sur son territoire, à titre provisoire, dans le cadre de ses engagements internationaux ». Cet accueil tient compte « des situations humanitaires fragiles de nombreux d’entre eux, jusqu’à ce que leur situation soit tranchée, à travers l’examen des possibilités existantes, et leur réimplantation dans d’autres pays, conformément à ce qui est convenu par le droit international ».

Comme il a réitéré « le rejet de la Tunisie de l’instrumentalisation de cette question de quelque partie que ce soit, pour en salir l’image, et la nécessité de parvenir à une solution durable, en en garantissant la sécurité, et l’intérêt suprême ».

Hanene Hemdane a affirmé « l’importance d’une responsabilité commune de la communauté internationale, dans le cadre de la répartition des charges humanitaires ».

Le HCR est en contact permanent avec les parties tunisiennes et les partenaires internationaux en vue de parvenir au démantèlement du sit-in, en convaincant les sit-inneurs de se diriger vers les centres des centres d’accueil, pour être pris en charge.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here