Lancement de la campagne «Soyons responsables» visant à limiter l’utilisation des sacs plastiques à usage unique

0

Tunisie Tribune (la campagne «Soyons responsables»)- La campagne « Soyons responsables » a été lancée, mercredi, par le ministère de l’Environnement, en vue de sensibiliser les commerçants et les consommateurs à la nécessité de limiter l’utilisation de sacs plastiques à usage unique.

La ministre de l’Environnement, Leila Chikhaoui, a indiqué, lors d’une conférence de presse tenue à Tunis, que cette campagne servira à sensibiliser les commerçants à l’impératif à s’abstenir d’acheter et distribuer des sacs à usage unique et les consommateurs à modifier leur comportement pour soutenir les efforts déployés par l’Etat pour préserver l’environnement.
« Les Tunisiens sont invités, d’ores et déjà, à minimiser l’utilisation de sacs plastiques en faveur de sacs permettant de préserver l’environnement, dont ceux recyclable, en carton, en tissu ou le couffin tunisien », a-t-elle noté.
Chikhaoui a fait savoir que 30 agents et enquêteurs seront mobilisés à travers le pays, et surtout dans les villes de Tunis, Tabarka, Sfax, Gabès, Djerba et Tataouine, afin d’expliquer aux commerçants dans les marchés et les magasins, les dispositions du décret n°32-2020 relatif au contrôle des différents types de sacs en plastique.
Et de rappeler que ce décret, mis en œuvre en janvier 2021, interdit la production, la fourniture, la distribution et la détention de ces sacs sur le marché intérieur. Il prévoit des amendes allant de 100 à 5000 dinars.
De son côté, Awatef Messai, directrice de la Qualité de l’environnement dans ce département, a fait savoir que 4,2 milliards de sacs plastiques sont utilisés annuellement en Tunisie, dont 1,2 milliard de sacs importés.
«Le Tunisien utilise 400 sacs en plastique par an, alors que l’Européen n’utilise que 200 sacs», a-t-elle précisé, ajoutant que chaque kilomètre de notre littoral reçoit environ 8 tonnes de déchets en plastique par an, ce qui impacte l’environnement terrestre et marin.
Quentin Peignaux, chargé des programmes Environnement, énergie et changement climatique, de la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie, a affirmé que la région méditerranéenne est en retard en matière de lutte contre les déchets en plastique, par rapport à plusieurs autres régions du monde.
Dans ce cadre, il a fait savoir que le Bangladesh a interdit l’usage de sacs en plastique depuis l’année 2002.
Sur un autre registre, le responsable s’est félicité du rôle joué par la société civile en Tunisie, notamment dans le domaine de l’environnement, rappelant que 5 associations se sont engagées à appuyer la campagne de sensibilisation «Soyons responsables»,  à savoir l’association Jiji pour l’environnement marin, l’Association pour la conservation de la biodiversité dans le golfe de Gabès, la Fondation IFM, l’Association Horizons arts et culture, et la Nouvelle génération pour le développement et l’environnement.
TAP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here