Projet NEMO KANTARA : inauguration des chantiers de construction de cinq appontements pour l’amarrage des bateaux de pêche

0

Tunisie Tribune (Projet NEMO KANTARA) – La cérémonie d’inauguration des chantiers de construction de cinq appontements pour l’amarrage des bateaux de pêche dans le gouvernorat de Médenine, et de rénovation du marché aux poissons de Houmt Souk, a eu lieu à Djerba le 20 mai.

Cet évènement a été organisé, dans le cadre du projet NEMO KANTARA, par le siège italien du CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes) en collaboration avec l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS).

A la cérémonie, qui s’est tenue à l’hôtel Vincci Helios Beach de Djerba, ont pris part M. Lorenzo FANARA, ambassadeur de l’Italie en Tunisie, M. Andrea SENATORI, Directeur de l’Agence Italienne de Coopération au Développement (AICS), Faouzi BEN HAMIDA, Président Directeur Général de l’Agence des Ports et des Installations de Pêche (APIP), M. Said BEN ZAYED, Gouverneur de Médenine, M. Ammar JEMAI, Commissaire (CRDA) de Médenine, M. Chokri ZAIRI,  représentant de la Coopération au MARHP, M. Hamadi MEJRI, représentant de la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture (DGPA), M. Mme. Fatma TLILI, représentante de l’Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral (APAL), M. Alberto DRAGOTTA et M. Stefano CARBONARA du CIHEAM Bari, les représentants des 5 délégations concernées par les appontements, M. le Maire de Houmt Souk et les Maires des communautés bénéficiaires, ainsi que des représentants des partenaires impliqués dans le projet (APAL, APIP, CRDA, Chef Arrondissement, GIPP, AVFA).

NEMO KANTARA, Stabilisation et Développement Socio-économique des Régions côtières Tunisiennes,  est financé par le ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI)/Direction générale de la coopération au développement (DGCS), par l’intermédiaire de l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS). Doté d’une enveloppe totale de 5 000 000,00 euros, sur une durée de trois ans, le projet sera mis en œuvre par le CIHEAM Bari, en étroite collaboration avec le ministère tunisien de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques.

En plus de la construction des appontements et de la rénovation du marché aux poissons, le projet a pour objectif de renforcer les organisations de producteurs de poissons et les acteurs institutionnels de Gabès et de Médenine, et ce, en vue de créer des synergies pour une gestion durable des ressources naturelles et d’améliorer la compétitivité des opérateurs de la pêche. D’autres interventions sont prévues visant à améliorer les infrastructures et les services, à diversifier les activités de production afin d’offrir de nouvelles opportunités aux jeunes et aux femmes, et à assurer un développement intégré et durable, la sécurité au travail et les capacités économiques.

Grâce aux appontements, il est en effet possible de garantir la proximité des installations d’embarquement et de débarquement, qui sont fondamentales non seulement pour le développement socio-économique des pêcheurs artisanaux, mais aussi pour la valorisation de l’industrie de la pêche en termes de qualité et d’hygiène, pour le renforcement de la sécurité alimentaire du pays et pour la préservation du patrimoine culturel que constituent les communautés côtières.

Ainsi, le projet a identifié des sites, avec un accès routier, situés tout près des communautés de pêcheurs et des GDAPs.

Afin d’améliorer la capacité des pêcheries artisanales à offrir un produit répondant aux exigences sanitaires, la restructuration du marché de gros du poisson à Houmet Souk a été inscrite dans le programme de travail. En effet, une première évaluation des besoins du marché a déjà été réalisée avec les membres du CTR de Médenine et les experts du CIHEAM Bari, en accord avec les services vétérinaires et la municipalité de Houmt Souk, la DGPA et l’APIP, pour la gestion du marché conformément à la réglementation tunisienne.

Le marché de Houmt Souk représente une première étape fondamentale et nécessaire pour garantir la sûreté et la traçabilité des produits de la pêche au profit des consommateurs.

Les initiatives du projet Nemo Kantara s’adressent aux acteurs du secteur de la pêche (autorités locales, écoles et centres de formation, ainsi que les groupes informels de pêcheurs et de consommateurs finaux) dans le but d’améliorer les modes de production et de consommation durables pour assurer une croissance économique positive et durable.

Plus de 250 personnes ont participé jusqu’à présent à des cours de formation, dispensés en Italie et en Tunisie, sur le développement côtier, la gestion des micro-entreprises, les techniques de laboratoire et la création d’entreprises.

La réalisation des activités de projet est possible grâce à la collaboration et au soutien de la Coopération italienne et aux efforts des homologues institutionnels tunisiens, malgré les contraintes imposées globalement par la pandémie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here