Un groupe de défenseurs des droits de l’homme et d’activistes annonce la formation d’un comité de défense de l’indépendance de la justice

0

Tunisie Tribune (l’indépendance de la justice) – Un groupe de défenseurs des droits de l’homme et de militants de la société civile ont annoncé la création d’un comité civil visant à défendre l’indépendance de la justice.

Dans un communiqué publié, hier soir, le groupe a fait savoir que la formation de ce comité a pour objectif de lutter contre le discours d’incitation à la haine contre les juges et de diabolisation de l’institution judiciaire pour en détenir le contrôle.

Il s’agit, également, de présenter des visions afin de parvenir à une véritable réforme de la justice garantissant aux justiciables le droit à une justice prompte et efficace.

Ce groupe a affirmé l’engagement dans la lutte pacifique pour atteindre ces nobles objectifs, sans lesquels il n’est pas possible de construire un Etat démocratique qui consacre les valeurs de citoyenneté, de justice et d’égalité, lit-on de même source.

Selon le texte du communiqué, la création de ce comité intervient en raison des menaces qui risquent de porter atteinte à l’indépendance de la justice en raison du renoncement au principe de la séparation des pouvoirs et des garanties de l’indépendance de la justice.

Les signataires ont, à cet égard, évoqué la suspension de la constitution du pays y compris le chapitre 5 relatif au pourvoir judiciaire et à la garantie de son indépendance, la dissolution du conseil supérieur de la magistrature élu et son remplacement, en février 2022, par un conseil provisoire et la publication d’un décret présidentiel portant révocation de 57 magistrats sans “le moindre respect des droits constitutionnels fondamentaux à savoir le droit d’ester en justice et de se défendre, la présomption d’innocence et la protection de la vie personnelle des personnes”.

Voici la liste des signataires de ce communiqué :

Ghazi Al-Jeribi : ancien juge
Bouchra Belhaj Hamida : activiste politique et de la société civile
Sanaa Ben Achour : universitaire, activiste de la société civile
Afif Jaidi : Juge
Kamal Jendoubi : activiste de la société civile
Fawzi Abderrahmène : activiste politique
Khadija Cherif : activiste de la société civile
Lilia Rbaii : activiste de la société civile
Dora Mahfoudh : activiste de la société civile
Wassila Kaabi : Ancienne juge
Saida Garrech : activiste de la société civile
Rami Salhi : activiste de la société civile
Abderrazek Mokhtar : Universitaire
Wahid Ferchichi : universitaire
Majda Mrabet : universitaire
Fawzi Maalawi : avocat
Hatem Mrad : universitaire
Mouna Karim Dridi : universitaire
Naila Zoghlami : activiste de la société civile
Monia Ben Jemii : Universitaire
Hafidha Chkir : activiste de la société civile
Souhir Belhassen : activiste de la société civile
Walid Alarabi : universitaire
Jalila Bouzouita : universitaire
Nawfal Nasfi : avocat
Mahdi Alich :activiste de la société civile

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here