L’épouse de Kaïs Saïed prononce un discours à l’occasion de la fête de la femme

0

Tunisie Tribune (L’épouse de Kaïs Saïed)- L’épouse du président de la République, Ichraf Chebil, a parlé pour la première fois en public ce samedi 13 août 2022, au cours de la cérémonie organisée pour célébrer la fête de la Femme qui coïncide avec le soixante-sixième anniversaire de la promulgation du Code du statut personnel.

Pour son premier discours depuis l’élection de son époux en 2019, celle pour qui ce dernier n’aimait pas qu’elle porte le titre de « Première dame » a souligné que les femmes ont marqué l’Histoire de la Tunisie et joué un rôle primordial pour l’indépendance du pays.

Dans cette optique, elle a mis l’accent sur la souffrance des femmes rurales, réitérant l’importance d’améliorer les conditions de vie de ces dernières. Les droits de la femme tunisienne sont broyés et, au mieux, insuffisants, a-t-elle affirmé ajoutant que les acquis doivent être préservés et renforcés pour lutter contre toute forme de discrimination surtout dans les milieux ruraux et certains quartiers à forte densité e population

Ichraf Chebil n’a pas raté l’occasion pour évoquer la nouvelle constitution du président, affirmant que les acquis garantis dans la nouvelle constitution ont de quoi rendre les Tunisiens fiers puisqu’ils ont été élaborés dans le cadre d’une vision globale de respect des droits de l’homme dans leur sens « le plus noble ».

Ce discours public de l’épouse du président de la République qui n’a aucune fonction officielle a rappelé aux Tunisiens les souvenirs de l’incursion des anciennes Premières dames dans la sphère publique notamment Leila Ben Ali dont les photos trônaient à la Une des journaux pour ses discours lors d’événements créés à sa gloire ou de la célébration de fêtes officielles.

La cérémonie s’est déroulée au lycée de la rue du Pacha à Tunis, en présence, notamment, de la cheffe du gouvernement, Najla Bouden et de plusieurs membres du gouvernement, dont la ministre de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Personnes âgées, Amal Haj Moussa.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here