Le classement mondial des compagnies aérienne selon Cirium

0

Tunisie Tribune (compagnies aérienne) – Les majors américaines sont en tête du World Airline Passenger Ranking 2021 de Cirium, tandis que les compagnies aériennes low-cost progressent. Mais les grandes compagnies d’Europe et d’Asie du sud-est perdent de l’altitude, impactées par les restrictions de voyage et la faiblesse du marché des long-courriers.

Ce classement publié le 1er septembre 2022 est basé sur le suivi de « plus de 600 opérateurs figurant dans la base de données des compagnies aériennes de Cirium » : en 2021 le trafic mondial a connu une baisse de 57% par rapport à son plus haut niveau avant la pandémie de Covid-19. Le nombre total de passagers s’est élevé à 2,3 milliards pour l’année, soit environ la moitié du nombre atteint lors du pic de 2019.

La première major américaine American Airlines s’adjuge les quatre premières places du classement et Ryanair conserve son rang de plus grande compagnie aérienne d’Europe, tandis que les spécialistes du vol pas cher « grimpent dans le classement ». Dans toutes les régions, les spécialistes du vol pas cher ont « continué de prendre de la hauteur dans les classements ». l’Irlandaise consolidant sa place de première compagnie européenne en prenant la cinquième place juste derrière Southwest ; elle est la seule compagnie européenne à figurer dans le top 10.

AA est suivie de Delta Air Lines, United Airlines et Southwest Airlines, « reflétant clairement le dynamisme de la reprise que l’on continue d’observer sur le marché intérieur américain » selon Cirium. Globalement, les compagnies aériennes d’Amérique du Nord affichent une croissance de 75% par rapport au point bas touché en 2020, même si elles ont terminé l’année dernière en baisse de 40% par rapport aux niveaux de trafic en RPK de 2019.

Au cours des deux dernières années, les grandes compagnies régulières européennes ont moins bien performé car la demande de voyages haut de gamme long-courriers est restée déprimée. Si Air France a conservé sa 13e place, Lufthansa a perdu du terrain dans le classement et British Airways a complètement disparu du top 20. Virgin Atlantic perd également plus de 50 places « car elle a également souffert de la lenteur du redressement du trafic long-courrier et premium ».

Deux compagnies du Golfe, Emirates et Qatar Airways, conservent toutes deux leur position dans le top 10 des compagnies aériennes, même si l’écart entre les deux « s’est rétréci ». Emirates a glissé de quatre places pour se retrouver juste devant Qatar Airways, qui est en expansion et a fait tout son possible pour maintenir la continuité de son réseau. « Favorisée par un vaste marché intérieur sans restrictions de déplacements transfrontaliers », Turkish Airlines a grimpé de quatre places par rapport à 2019 pour se classer 10eme du nouveau classement.

Les trois grandes compagnies de Chine continentale – China Southern, China Eastern et Air China – conservent leur place en tête du classement, mais la nouvelle vague de confinements de villes chinoises liée au Covid-19 survenue cette année pourrait changer la donne. En Asie-Pacifique, « contrairement à la reprise constatée dans toutes les autres régions du monde », les compagnies aériennes ont de nouveau vu leur trafic chuter l’an dernier. Cathay Pacific a connu « un trou d’air spectaculaire » et se retrouve exclue du top 100 suite à la stratégie agressive zéro Covid appliquée par Hong Kong. Et elle n’est pas la seule de la région: en Indonésie, en Malaisie, en Corée du Sud et en Thaïlande, les compagnies ont également vu leur déclin se poursuivre. Au Japon, All Nippon Airways et Japan Airlines, qui avaient perdu près de 85% de leur clientèle en 2020, étaient encore en baisse d’environ 75% à la fin de 2021 ; toutes deux ont fortement chuté dans le classement.

Jeremy Bowen, PDG de Cirium, a déclaré : « Avant la pandémie, les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique détenaient la part la plus importante du trafic mondial de passagers, à savoir plus d’un tiers du total mondial. En 2021, la région a été dépassée par l’Amérique du Nord, tirée par la forte reprise des vols intérieurs aux États-Unis. Le classement de Cirium met en lumière les difficultés auxquelles sont confrontées les grandes compagnies aériennes, surtout celles reposant sur une forte combinaison de voyages d’affaires et de vols long-courriers. En 2021, leur part du trafic mondial de passagers a diminué d’environ cinq points de pourcentage pour atteindre 64%. Cette baisse a été largement récupérée par les compagnies low-cost, dont la part a atteint 26% ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here