La Tunisie a perdu environ 10 millions de dinars en optant pour l’impression du livre scolaire en Turquie

0

Tunisie Tribune (l’impression du livre scolaire en Turquie) – La chambre syndicale nationale des éditeurs du livre scolaire, relevant de la fédération nationale du papier, a tenu ce mercredi 14 septembre une conférence de presse, pour faire la lumière sur la polémique autour de l’insuffisance des fournitures de bureau, et les problèmes ayant accompagné l’impression du livre scolaire à l’occasion de la rentrée 2022/ 2023.

Le président de la chambre, Samir Graba, a indiqué que le recours à l’impression du livre scolaire à l’étranger, a coûté environ 48 millions de dinars, alors que son impression en Tunisie avoisine les 35 millions de dinars.

La Tunisie a essuyé des pertes estimées à 10 millions de dinars, lesquelles seront assumées par les finances publiques pendant 5 ans, a-t-il déploré.

Il a encore considéré que les fautes figurant dans le livre de Français de la 2ème année primaire, ne requièrent pas la création de commissions d’enquête, C’est l’administration d’édition au sein du centre national pédagogique qui en assume, à ses yeux, la responsabilité.

La décision du ministère de l’Education et du Centre national pédagogique d’imprimer le livre scolaire en Turquie, a donné lieu à une année blanche pour de nombreuses imprimeries, obligées de mettre en arrêt leurs activités, après avoir perdu 10500 heures de travail, soit 120 jours de travail, s’est-il élevé.

Il a dit son intention d’intenter un recours contre le Centre national pédagogique (CNP).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here