La vision stratégique relative au secteur du transport et de la logistique au centre d’un CM tenu samedi, à la Kasbah

0

Tunisie Tribune (secteur du transport et de la logistique) – La vision stratégique relative au secteur du transport et de la logistique a été au centre d’un conseil des ministres présidé, samedi matin au Palais du Gouvernement à la Kasbah, par la Cheffe du Gouvernement, Najla Bouden.

Le conseil a passé en revue les grandes lignes de cette vision qui s’articule autour de 9 grands axes, à savoir la promotion de la filière des transports urbains, le renforcement des réseaux du transport ferroviaire des personnes et des marchandises, la réhabilitation des ports, aéroports et passages frontaliers terrestres et l’amélioration de leur rendement et de leurs services et le développement des projets de partenariat public-privé dans le domaine des infrastructures.

Il s’agit également, du développement et de la rénovation de la flotte du transport, toutes catégories confondues et l’orientation vers l’exploitation de moyens de transport durables, la promotion du secteur logistique pour soutenir les secteurs économiques et la restructuration des entreprises publiques qui traversent des difficultés financières aigues.
Il s’agit par ailleurs, de l’adoption d’applications technologiques modernes, la promotion de la qualité de services, la garantie de la sécurité globale, l’amélioration de l’efficacité énergétique du secteur du transport et la mise en place du transport durable ainsi que de la révision du cadre juridique et son adaptation aux exigences du secteur.

Le plan directeur national du transport à l’horizon 2040, comporte dans le cadre de la vision stratégique, 47 projets d’infrastructures pour des investissements globaux de prés de 68 milliards de dinars. L’objectif étant :

La rationalisation de la gouvernance et le renforcement des réformes structurelles
Le développement du système logistique et du transport multimodal
Le développement des systèmes du transport intelligent
La modernisation de l’infrastructure de base et des équipements et la garantie de leur pérennité
L’amélioration de la productivité et l’abaissement du coût du transport, en l’ouvrant à la concurrence
Le désenclavement des régions et le relèvement de la participation des services de transport à l’effort de développement.
La recherche de ressources financières durables et innovatrices
L’amélioration de l’efficacité énergétique du secteur du transport et l’instauration du transport vert

Le renforcement des compétences et la promotion des systèmes de formation

Le conseil des ministres a souligné la nécessité d’accélérer la restructuration des entreprises publiques qui rencontrent des problèmes et de mettre en place des contrats programmes sur le court terme (2023-2025), en vue de rétablir le rythme normal de l’activité, améliorer la qualité de services et maîtriser le coût.

Le programme de réformes et de restructuration des entreprises et établissements publics s’inscrit dans le cadre du plan exécutif de la stratégie de réforme des entreprises publiques, sous la supervision de la présidence du gouvernement. Il concerne les questions relatives au financement, au dialogue social, à la gouvernance interne et la gouvernance générale et aux ressources humaines.

L’objectif étant de renforcer et développer davantage le secteur du transport et de la logistique et de donner la priorité aux mécanismes alternatifs dans la réalisation des programmes d’investissement dont le PPP, et le développement de partenariats stratégiques avec les grandes sociétés mondiales dans ce domaine.
Le CM a appelé à accélérer l’actualisation du cadre juridique et réglementaire organisant les différentes activités de transport et de logistique, en vue de s’adapter aux évolutions enregistrées sur le plan international, tout en axant sur la préservation de l’environnement, l’amélioration des fondements de la sécurité, le développement de la qualité et l’adoption des nouvelles technologies.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here