Jarandi appelle de New York à remettre de l’ordre dans les priorités de développement durable

0

Tunisie Tribune (développement durable) – Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens de l’étranger, Othman Jarandi, a appelé à « la nécessité de remettre de l’ordre dans les priorités du développement durable, en vue d’aider les pays en développement et pays les moins développés, à se remettre totalement des répercussions de la pandémie du Coronavirus, et à faire face aux différents défis posés. »

Participant à la réunion ministérielle du groupe « amis de l’initiative du développement mondial », tenue hier, mardi 20 septembre,  sous la présidence du ministre des Affaires étrangères chinois, en marge de l’Assemblée Générale de l’ONU à New-York , le ministre a réitéré le soutien de la Tunisie à cette initiative et ses dispositions à coopérer avec le groupe « d’amis », en vue de concrétiser les objectifs conjoints, notamment face à l’actuelle conjoncture internationale. » A fortiori avec les défis posés pour les pays en voie de développement et les moins développés, en termes économique et financier, du fait de la crise sanitaire, de la hausse des prix des produits alimentaires et énergétiques et du blocage des chaînes d’approvisionnement.

Le ministre a souligné « les répercussions de ces changements sur la capacité des pays à réaliser les objectifs du développement durable, et l’importance de la conjugaison des efforts internationaux et de la consolidation de la coopération multilatérale, pour aller de l’avant en matière de concrétisation de ces objectifs ».

Jarandi a mis l’accent, à cet effet, sur « le rôle des institutions financières internationales en matière de soutien financier, notamment à travers l’utilisation des droits de tirage spéciaux (DTS) en vue de consolider le développement durable dans ces pays, ce qui permet de dégager un capital supplémentaire les aidant à faire face aux crises successives ».

Cette réunion a constitué une occasion « d’appeler à la relance de la coopération bilatérale Sud/ Sud, en vue de promouvoir les économies des pays en développement, et réfléchir à de nouvelles initiatives reposant sur la solidarité entre ces pays pour faire face aux défis de développement conjoint ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here