Depuis New York, Jerandi appelle à traiter les causes du terrorisme

0

Tunisie Tribune (traiter les causes du terrorisme) – Othman Jerandi, ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, lors de la réunion du conseil ministériel de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPS), tenue jeudi 22 septembre 2022, a estimé nécessaire de traiter les causes profondes du terrorisme et de l’extrémisme violent dont notamment la pauvreté, la marginalisation et l’absence de sécurité alimentaire.

La réunion a été organisée en marge des travaux de haut niveau de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations unies.

Dans son intervention, Jerandi a mis en avant le rôle majeur et décisif des organisations régionales dans la lutte contre le terrorisme en Afrique. Il a appelé au besoin d’une approche globale et multidimensionnelle aux niveaux national, sous régional et régional, pour combattre ce fléau.

Il a également mis l’accent sur la contribution de la société civile et du secteur privé à la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme.

Il a souligné, dans ce cadre, que le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales et la souveraineté de la loi sont partie intégrante de cette approche.
Le ministre a rappelé les appels incessants de la Tunisie au cours de son mandat de membre du Conseil de Sécurité et sa présidence du Comité antiterroriste (NU), au renforcement de la coopération régionale en matière de lutte contre le terrorisme.

Le ministre des Affaires étrangères a évoqué, aussi, l’engagement de la Tunisie, en tant que membre du Conseil de paix et de Sécurité de l’UA (2022/2024) à contribuer, activement, aux efforts régionaux de maintien de la paix et de la sécurité en Afrique.

Il a fait état du besoin d’une volonté politique pour impulser cette coopération, au niveau, notamment, de l’échange d’information et de coopération judiciaire permettant de juger les terroristes et de prendre des mesures concrètes pour les désarmer.

Jerandi a, insisté, dans le même ordre d’idées, sur la sécurité cybernétique, afin de contrôler les activités des groupes terroristes sur Internet, appelant à conjuguer tous les efforts au niveau international pour lutter contre le terrorisme.

Il a réitéré, à cet effet, l’appel de la Tunisie à fournir un financement durable à la lutte contre le terrorisme en Afrique et à appliquer la décision des chefs d’Etat et de gouvernement adoptée en juillet 2016 portant création du Fonds spécial de l’UA pour la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here