Bouden à l’ambassadeur de France : La Tunisie a urgemment besoin de signer un accord avec le FMI

0

Tunisie Tribune (Bouden à l’ambassadeur de France) – La cheffe du gouvernement, Najla Bouden, a reçu l’ambassadeur de France à Tunis, André Parant, à la Kasbah, annonce ce jeudi 29 septembre, la présidence du gouvernement.

La rencontre a porté sur « les préparatifs de notre pays à abriter le sommet de la Francophonie à l’Île de Djerba, les 19 et 20 novembre 2022, outre l’état d’avancement des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) ».

La cheffe du gouvernement a évoqué les résultats de sa dernière visite en France, au cours de laquelle, elle s’est entretenue avec son homologue française, Elizabeth Borne, le président du patronat, et des hommes d’affaires français, sur les moyens de coopération et de développement des investissements.

Bouden a appelé « à bien préparer la 3ème session du Conseil supérieur de coopération tuniso-français, qui se tiendra à Paris l’année prochaine, et qui sera une occasion d’encadrer les négociations et de les traduire dans des conventions et mémorandums d’entente ».

La locataire  de la Kasbah est revenue sur « l’accord sur les majorations salariales, conclu récemment entre l’UGTT et le gouvernement, et son rôle de relancer la cadence des négociations avec le FMI, notamment avec le besoin pour la Tunisie de signer un accord avec cette institution financière dans les délais les plus proches pour mettre en œuvre les réformes économiques urgentes ».

L’ambassadeur français a réitéré l’engagement de son pays « à soutenir la Tunisie, dans ses négociations avec le FMI », saluant l’accord entre le gouvernement et les partenaires sociaux, qui permettra « d’instaurer un climat social propice à la réalisation des réformes structurelles nécessaires ».

Le diplomate a évoqué les préparatifs de son pays à participer au sommet de la francophonie et à ses activités parallèles à l’Île de Djerba en novembre 2022. « La France est résolue à faire réussir ce sommet soit au niveau de la participation des dirigeants des pays membres de l’OIF, ou à travers les manifestations économiques, culturelles et scientifiques envisagées en marge de cet événement », a-t-il souligné, en substance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here