Ciñé_musée à sousse:  » zohra »ou le centenaire du premier film tunisien

0

Tunisie Tribune (Ciñé_musée à sousse) – L’édition 2022 de « Ciné-Musée » se déroulera du 11 au 13 décembre 2022 à Sousse. Cette édition est spéciale puisqu’elle coïncide avec le centenaire du premier film tunisien de fiction « Zohra », réalisé par Samama Chikli, pionnier du cinéma tunisien.

« Zohra » est en effet sorti dans les salles le 21 décembre 1922 et donc 2022 est l’anniversaire des 100 ans du CINEMA TUNISIEN

hommage à sammama chikli

L’association « Ciné-Sud Patrimoine » fête ce centenaire en consacrant l’édition 2022 de « Ciné-Musée » à rendre hommage à Samama Chikli. Pour fêter ensemble les 100 ans du cinéma tunisien, le programme de « Ciné-Musée 2022 » a planifié dans son programme des films en Ciné-Concert, des expositions photographiques ainsi qu’un séminaire et deux workshops.

Mohamed Challouf, cinéaste, membre fondateur de l’association « Ciné-Sud Patrimoine » qui organise la manifestation et directeur artistique de « Ciné-Musée 2022 », a dévoilé les grandes lignes du programme de cette édition qui se veut exceptionnelle étant coïncidant avec le centenaire du cinéma tunisien (1922- 2022).

Des ciné-concerts sont prévus pour les cérémonies d’ouverture et de clôture qui auront lieu à la salle des spectacles de l’Institut Supérieur de Musique (ISM) de Sousse.

une version restaurée

Pour la Séance d’ouverture, la petite fille du réalisateur et fille de l’actrice principale du film,  Madame Jaouida Tamzali, assistera avec le public à la projection en première mondiale de la version restaurée du film « Zohra » réalisé par son grand-père, Samama Chikli et interprétée par sa  mère Haidè Tamzali première actrice de cinéma de tout le Monde Arabe. D’autres films du pionnier Chikli seront aussi des surprises a découvrir par les spectateurs de la 7° session de Ciné-Musée.

La nouvelle version de « Zohra » complété et restaurée par la Cinémathèque de Bologne dure désormais 20 minutes car la lecture d’une copie du scénario a permis à l’équipe de Bologna de rajouter des photos du tournage à la version incomplète et fragmentée connue par le grand public et qui avait une durée de 9 minutes sur un moyen métrage de fiction qui dans sa version originale de 1922 avait une durée de plus de trente minutes.

La cérémonie de clôture prévoit la projection d’un autre film sorti dans les salles en 1922. C’est le très beau documentaire « Nanook l’Esquimau » (Nanook of the North) réalisé par Robert Joseph Flaherty. Ce film sur la vie des Esquimaux Inuits du Canada est considéré comme le premier documentaire de l’histoire du Cinéma. Une coproduction entre les Etats-Unis, la France et le Canada.

hommage à Frantz Fanon

Pour le Ciné-concert de la soirée d’ouverture, la projection de « Zohra » sera accompagnée d’une performance musicale du pianiste belge, Jean Luc Poulvier avec la participation de quelques étudiants de l’Institut Supérieur de Musique de Sousse.

Tandis que pour le film « Nanook Of the North », la formation musicale de la soirée d’ouverture sera enrichie par la participation exceptionnelle de la musicienne italienne, Francesca Badalini.

En hommage à Frantz Fanon (1925-1961), « Ciné-Musée » prévoit également la projection du dernier film de Mehdi Lallaoui « Sur les traces de Frantz Fanon », qui aura lieu à l’auditorium de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Sousse. Cette première tunisienne du film sera suivie par une rencontre avec le réalisateur du film et Madame Kmar Bendana, universitaire,

Mehdi Lallaoui est un réalisateur franco-algérien et auteur d’une quarantaine de documentaires. Son dernier film dont la durée est de 1 heure et 30 minutes, part sur les traces de Frantz Fanon, penseur et psychiatre français d’origine martiniquaise qui était fortement engagé dans les luttes anticolonialistes.

Après sa première à « Cannes Classics 2022 », la version restaurée du film «Viva la Muerte», réalisé en 1971 par Fernando Arrabal, sera projetée en première tunisienne en présence du réalisateur et du directeur de la Cinémathèque de Toulouse qui est l’institution qui a restauré ce long-métrage de fiction avec le soutien du Ministère tunisien des affaires Culturelles et de Fernando Arrabal.

Bougdir et Ben ammar de la partie

Cette première tunisienne aura lieu en présence de l’équipe artistique tunisienne du film notamment Mehdi Chaouech (acteur principal), Férid Boughédir (premier assistant réalisateur), Hassen Daldoul (producteur exécutif), Mohsen Marzouk (chef décorateur), Abdellatif Ben Ammar (réalisateur du making-off).

Le « Centenaire du cinéma tunisien » sera aussi au cœur d’une exposition en deux parties, prévue au Complexe Culturel de Sousse du 12 au 31 Décembre. La première propose des photos et des documents inédits sur le film « Zohra » ainsi que sur l’univers de Samama Chikli, un exceptionnel patrimoine photographique et cinématographique à redécouvrir.

Le second thème de l’exposition sera dédié à « Rossellini, Hergla et le Cinéma ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here