Forte baisse des demandes d’asile des Tunisiens en Autriche

0

Tunisie Tribune (demandes d’asile des Tunisiens en Autriche) –  Une forte  baisse  est enregistrée  dans le  nombre de demandeurs d’asile en Autriche  à la mi-décembre et au début du mois de janvier, une  évolution que le ministre de l’intérieur conservateur attribue à la Serbie, qui a restreint les déplacements des ressortissants de nationalité tunisienne et indienne.

Au plus fort de l’activité, quelque 1 000 citoyens indiens demandaient l’asile en Autriche par semaine. Aujourd’hui, ce chiffre est tombé à 300. Une évolution similaire a pu être observée pour les citoyens tunisiens, a déclaré le ministère autrichien de l’intérieur.

« En raison de la forte diminution des demandeurs d’asile tunisiens et indiens, le frein à l’asile montre un premier effet », a expliqué dimanche le ministre autrichien de l’Intérieur, Gerhard Karner, originaire de Basse-Autriche, cité par le réseau de médias paneuropéens Euractiv .

Face à la pression des pays de l’UE, Belgrade a restreint à partir du 1er janvier les déplacements des citoyens indiens et tunisiens qui pouvaient auparavant se rendre en Serbie sans visa. Le gouvernement autrichien s’est empressé de vanter ce succès de son engagement.

« La fin de l’exemption de visa pour les citoyens indiens et tunisiens est une mesure importante pour limiter le champ d’action du crime organisé- la mafia du trafic », a souligné  Karner. Le ministère de l’intérieur a souligné que l’hiver et la baisse des températures ne pouvaient expliquer cette différence.

Mi-novembre, l’Autriche a signé un protocole d’accord avec la Serbie et la Hongrie pour repousser les migrants irréguliers des frontières extérieures, après que le pays a enregistré quelque 100 000 demandeurs d’asile non ukrainiens – et arrêté 687 trafiquants – en 2022, un chiffre record.

En misant sur une politique migratoire stricte, le parti populaire conservateur ÖVP espère maintenir son élan en vue des prochaines élections du 29 janvier dans le plus grand État du pays, la Basse-Autriche – le cœur des conservateurs, dans lequel le parti obtient actuellement un score de 40 %.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here